VIDEO. Paris: Hidalgo promet un nouveau vote sur la Tour Triangle

POLITIQUE La maire de Paris a, au passage, dénoncé l’attitude «politicienne» de Nathalie Kosciusko-Morizet…

Vincent Vantighem

— 

Anne Hidalgo, Maire de Paris
Anne Hidalgo, Maire de Paris — Camus/AP/SIPA

Anne Hidalgo n’est pas du genre à tourner en rond. Le maire (PS) de Paris a assuré, mardi matin, qu’un nouveau vote aurait certainement lieu sur le projet de la tour Triangle, rejeté, lundi par le Conseil de Paris. Interrogée sur RTL, elle en en a profité pour dénoncer la position «politicienne» de sa principale opposante (UMP), Nathalie Kosciusko-Morizet.

>> Les faits: Le Conseil de Paris rejette le projet de tour Triangle

Anne Hidalgo ne comprend pas en fait l’attitude de ses opposants car, pour elle, le dossier de la Tour Triangle est carré. «Il y aura certainement un nouveau vote. Il sera sans doute imposé par la justice car ce qui s’est passé hier n’est pas légal», a-t-elle déclaré.

L'exécutif municipal reproche à l'UMP de ne pas avoir respecté le secret du vote et devrait déposer mardi une requête en annulation devant le tribunal administratif. Le projet a été rejeté par 83 voix contre 78 (un bulletin nul et un non votant), victime d'une coalition de l'UMP et du centre avec les Verts et le PG.

Un projet de 500 millions d’euros

«Ceux qui ont changé de pied, ce ne sont pas les écologistes, c'est la droite», a accusé Anne Hidalgo. Pourquoi Mme Kosciusko-Morizet s'est-elle opposée à ce projet? «En fait, c'est parce que j'étais pour et il fallait qu'elle soit contre», a estimé la maire de Paris, dénonçant une position «politicienne».

>> Décryptage: «Une logique très procédurière»

«On serait le seul pays au monde à refuser un investissement privé de 500 millions d'euros, tout ça parce que j'étais pour et que Mme Kosciusko-Morizet était contre?» L'UMP et l'UDI, initialement favorables à ce projet, ont tourné casaque en 2013 lors de la campagne des élections municipales, après l'entrée en lice de Nathalie Kosciusko-Morizet.