Illustration d'un singe Magot, à Paris.
Illustration d'un singe Magot, à Paris. — HADJ/SIPA

FAITS DIVERS

Ni tigre, ni gros chat: Un singe capturé en région parisienne

L'animal, un macaque de Barbarie, a été capturé au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis)...

Quatre jours après la fausse alerte au tigre en Seine-et-Marne, un petit singe, bel et bien réel, a été capturé dimanche matin au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), a-t-on appris de sources concordantes.

L'animal, un macaque de Barbarie (également appelé magot) «âgé d'un un an et demi ou deux ans et d'une taille d'environ 80 centimètres» selon une source policière, a été signalé vers 11h20 par un riverain d'un quartier résidentiel du Blanc-Mesnil, à quelques encablures de l'autoroute A1. Le singe se trouvait sur le muret de son pavillon.

Capturé à l'aide de filets et d'un lasso

Arrivés sur place vers 11h30, les pompiers de la Brigade cynotechnique basée à Saint-Denis l'ont capturé à l'aide de filets et d'un lasso. «Il était relativement tranquille, il n'a pas donné de coups de griffes ou de crocs. On n'a pas eu besoin de l'anesthésier pour intervenir. Il était un peu agité après l'intervention et il a eu une petite anesthésie à ce moment-là pour le calmer», a précisé un pompier.

Pris en charge par l'association 30 millions d'amis, le singe a ensuite été transporté dans une pension animale à Tremblay-en-France et va prochainement être transféré dans un refuge en Belgique. L'origine de ce singe errant est pour l'instant inconnue.

Aucun cirque n'étant présent à proximité, il pourrait s'agir d'un animal détenu par un particulier. Il n'est en effet pas rare que des magots, souvent ramenés d'Afrique du Nord, soient récupérés par les autorités de Seine-Saint-Denis.