Paris: Quand le métro devient cuisine de chefs et atelier dégustation pour usagers

INSOLITE Pour la 6e édition de cet événement gastronomique dans le métro, quatre grands cuisiniers font déguster moutardes, miels et jus aux voyageurs jusqu’à jeudi…

Oihana Gabriel

— 

Paris, le 4 novembre 2014, quatre grands chefs concoctent des assiettes ‡ dÈguster par les usagers du mÈtro ‡ la station Miromesnil.
Paris, le 4 novembre 2014, quatre grands chefs concoctent des assiettes ‡ dÈguster par les usagers du mÈtro ‡ la station Miromesnil. — O. Gabriel / 20 Minutes

Ce mardi midi, les annonces dans la station Miromesnil n’évoquaient ni pickpocket ni mouvement social, mais haute gastronomie. Pour la 6e édition de l’événement Les grands chefs descendent dans le métro, les toques ne mitonnent plus sous les yeux des usagers, mais proposent un jeu autour de la dégustation de certains produits.

Pendant trois jours, le métro se transforme en cuisine d’un grand restaurant en invitant quatre grands noms de la cuisine française pour concocter six apéros à thème, à 12h30 et 17h30. Mardi midi, le public curieux pouvait tester cinq moutardes, aux agrumes, à la vanille et au thé, réalisées avec une meule de pierre en Bourgogne. Ce mercredi, place au miel, aux rillettes et jeudi, soupes et crèmes brûlées seront au menu des voyageurs.

Goûter des produits artisanaux de qualité entre deux rames

Des produits apportés et détaillés par Patrick Bertron, héritier du célèbre Bernard Loiseau et chef de son relais à Saulieu (Bourgogne). «Dans chacun de vous il y a un gastronome, introduit le chef, fidèle de l’événement. C’est intéressant pour nous de sortir de nos cuisines, d’interpeller les voyageurs avant d’entrer dans la rame. Le point de départ de nos recettes, c’est le produit, l’arrivée le goût». C’est donc autour de cette notion que le chef propose à douze personnes, soit tirées au sort parmi le public, soit gagnant d’un concours de la RATP sur facebook, de tester de menues assiettes. Une tranche de viande rouge charolaise, et une cuillérée de moutarde.

 
Paris, le 4 novembre 2014, quatre grands chefs concoctent des assiettes à déguster par les usagers du métro à la station Miromesnil. - O. Gabriel / 20 Minutes

 

A chacun ensuite de deviner quels parfums ces condiments contiennent. Sous l’œil bienveillant du chef. «Je goûterai d’abord la moutarde seule, ensuite avec la viande car le jus permet de discerner ses subtilités», conseille Patrick Bertron aux candidats. Certains choisissent de boire un verre d’eau entre chaque bouchée, d’autres de goûter la moutarde avec du pain. Et les participants de remplir un petit questionnaire pour que l’atelier dégustation s’agrémente d’une touche de ludique. «On ne va pas tarder à relever les copies», prévient le dynamique animateur.

 

Paris, le 4 novembre 2014, Victoria (au centre) a pu tester cinq moutardes originales et artisanales à la station Miromesnil. - O. Gabriel / 20 Minutes

 

«Ne suivez pas à la lettre les recettes des chefs»

Victoria a eu la chance d’être tirée au sort. Cette étudiante en communication a voulu se renseigner sur la grève dans le métro de ce mardi… et a découvert ce rendez-vous insolite. «C’est une rare occasion pour que tout le monde puisse découvrir des produits qu’on ne s’offre pas souvent, surtout quand on est étudiant. Je n’avais jamais goûté ce genre de moutarde au pain d’épice ou aux agrumes. D’habitude, je prends de l’Amora… ou de la moutarde à l’ancienne les jours de fête.»

Et Patrick Bertron de conclure par un conseil à emporter dans vos fourneaux: «Quand on aime un produit, il ne faut pas hésiter à rehausser les saveurs avec une nouvelle touche. Par exemple nous avions proposé, au restaurant, un plat avec moutarde et glace vanille avant d’inventer cette moutarde à la vanille et noisettes. Ne suivez pas à la lettre les recettes des chefs, mais lancez-vous dans des expériences chez vous.»