Paris: Pourquoi les femmes font moins de bébés?

FAMILLE Selon Le Parisien, le taux de natalité à Paris est tombé en dessous de celui de 1975…

O. G.

— 

Une bouteille de liniment et des lingettes pour bébé
Une bouteille de liniment et des lingettes pour bébé — F.SCHREIBER / 20 MINUTES

«Je suis un maire aphrodisiaque», s’était amusé Bertrand Delanoë avant de quitter l’Hôtel-de-Ville. Une assertion qu’Anne Hidalgo risque de ne pas pouvoir répéter. Selon les informations du Parisien de ce lundi, les derniers chiffres de l’Insee révèlent que le taux de natalité a baissé de 1,2 % en un an dans la capitale… Mais de 9% en dix ans. En 2013, 28.945 Parisiennes ont accouché dans la capitale. Affichant ainsi le taux de natalité le plus bas depuis 1975, date des dernières statistiques disponibles sur la question. Même si le taux de natalité reste élevé par rapport à la moyenne nationale. Un reflet d’une société où faire des bébés n’est plus une priorité? Les prix de l’immobilier font-ils fuir les familles? Paris devient-elle une ville de célibataires et de couples sans enfant?

La faute de la crise économique?

Le quotidien avance, lui, une explication économique: la crise pourrait décourager certains couples de se lancer dans la parentalité. Mais la carte par arrondissement dévoile de grandes disparités: si dans le 2e arrondissement, le taux de natalité a baissé de 17,5 % en un an, le 6e affiche, lui, un bond de plus de 10%. Pas de corrélation donc, entre le prix du m2 et le nombre de bébés nés dans l’arrondissement. Et le quotidien de rappeler que Paris affiche de toute façon un âge moyen à l’accouchement élevé: presque 33 ans.