Seine-Saint-Denis: Une femme de 73 ans séquestrée dans un cabanon

FAITS DIVERS Elle était retenue par un homme qui lui avait déjà soutiré plus de 150.000 euros...

Mathieu Gruel
Google Maps de Courbon (Seine-Saint-Denis).
Google Maps de Courbon (Seine-Saint-Denis). — Google Maps

Dans son malheur, Madeleine a eu de la chance. Agée de 73 ans, cette retraitée a été victime d'un enlèvement et d'une séquestration pendant plusieurs jours, rapporte Le Parisien ce vendredi. Si son état de santé reste précaire, la victime, décrite comme «fragile psychologiquement», a toutefois pu être secourue dans la nuit de lundi à mardi, alors qu'elle était enfermée dans un cabanon, situé dans un champ de la commune de Courbon (Seine-Saint-Denis), rapporte le quotidien.

C'est finalement grâce aux indications de son geôlier que la vieille dame a pu être retrouvée par la brigade de recherche et d'investigations financières (Brif), qui avait interpellé l'individu et sa compagne, lundi soir à la Gare de Lyon (11e), alors qu'ils descendaient d'un train en provenance d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône).

Abus de faiblesse

La Brif avait été mise en alerte après le signalement de la disparition de Madeleine, le 15 octobre, au commissariat de Reuil-Malmaison (Hauts-de-Seine), où elle réside. C'est une voisine de la victime qui était venue signaler sa disparition, ne l'ayant pas vue depuis plusieurs jours.

Si les policiers de la ville ont d'abord été chargés de l'enquête, il est vite apparu que ceux de la Brif l'avaient été également, en parallèle, pour enquêter sur un abus de faiblesse dont la septuagénaire avait été victime, raconte une source judiciaire au Parisien.

C'est alors que ces derniers ont découvert que la vieille dame avait été abordée, le 15 octobre, à la sortie de son domicile par un homme originaire de Chelles (Seine-et-Marne). Sa trace a pu être retrouvée du côté de Lançon-de-Provence, où habite sa belle-famille.

Il lui soutire près de 150.000 euros

Mais la victime, elle, restait introuvable jusqu'à ce que le suspect soit interpellé. Ce dernier, apparu dans l'entourage de la victime dès 2013, sans avoir de lien de parenté avec elle, est soupçonné d'avoir abusé de la faiblesse physique et psychologique de cette retraitée. Il est ainsi parvenu à lui soutirer près de 150.000 euros en quelques mois, raconte Le Parisien.

Après le placement en garde à vue du suspect et de sa compagne, une perquisition a eu lieu à leur domicile. Les policiers ont ainsi saisi plusieurs armes de différents calibres, ainsi que deux 4x4 de marque BMW et Nissan ainsi que 4.000 euros en argent liquide.