Un convoyeur de fonds braqué à Corbeil-Essonnes

FAITS DIVERS Les braqueurs ont pris la fuite avant qu'un suspect ne soit interpellé...

20 Minutes avec AFP
— 
Illustration police nationale.
Illustration police nationale. — Vincent Wartner/20 Minutes

Un convoyeur de fonds a été braqué mardi à Corbeil-Essonnes par trois hommes armés, sans qu'il y ait de blessés, une heure et demi après une visite du ministre de l'Intérieur dans cette commune de l'Essonne, a-t-on appris de source policière.

Un suspect, dont «le véhicule correspondait» au signalement, a été interpellé peu après par les policiers de la ville, a ajouté cette source. Les braqueurs, cagoulés, ont attaqué peu après 11h la voiture banalisée des convoyeurs sur le parking du Buffalo Grill de la ville, munis d'un pistolet mitrailleur Uzi, selon cette même source.

Pistolet mitrailleurs Uzi

Ils ont pris la fuite après s'être emparés de trois mallettes, qui n'ont pas été retrouvées, a-t-elle précisé. Selon une deuxième source policière, un convoyeur a reçu «un coup de crosse». Les enquêteurs sur place procédaient en fin de matinée aux investigations et le restaurant restait ouvert à la clientèle.

Un suspect a ensuite été interpellé. Les braqueurs, munis d'un pistolet mitrailleur Uzi, ont pris la fuite après s'être emparés de trois mallettes, qui n'ont pas été retrouvées, a ajouté cette source. Bernard Cazeneuve s'était rendu au commissariat de Corbeil-Essonnes mardi matin, au lendemain de l'incendie d'une école de la ville.

Trois bâtiments municipaux de Corbeil-Essonnes ont été volontairement incendiés ces deux dernières semaines, à chaque fois avec une voiture-bélier enflammée. Vendredi soir, trois policiers avaient été légèrement blessées dans le quartier sensible des Tarterêts, par au moins vingt personnes qui leur avaient bloqué la route avant de leur jeter des pierres.