May-en-Multien rêve de pouvoir surfer

INTERNET Une pétition rassemblant plus de deux cents signatures circule dans le petit village de May-en-Multien (Seine-et-Marne) pour réclamer l'accès au haut débit. Car dans cette commune d'environ sept cents âmes, les habitants, trop éloignés du répartiteur...

©2006 20 minutes

— 

Une pétition rassemblant plus de deux cents signatures circule dans le petit village de May-en-Multien (Seine-et-Marne) pour réclamer l'accès au haut débit. Car dans cette commune d'environ sept cents âmes, les habitants, trop éloignés du répartiteur France Télécom pour obtenir l'ADSL, ne disposent que de 56 kbit de débit Internet. « A peine assez pour afficher une page de texte. Et télécharger un document de 250 kilo-octets prend cinq minutes », raconte Gérard, dont la femme et les cinq enfants âgés de 21 ans à 7 ans sont les grandes victimes de la « fracture numérique ». « Mon fils, en BTS industriel, doit aller à la médiathèque de Meaux pour faire ses recherches. Celle du village n'a pas de connexion, l'école primaire non plus. » Il a l'impression de vivre « au bout du monde » et craint que des entreprises « renoncent à s'installer » dans son village. L'un de ses voisins, récemment arrivé de Villeparisis, a « laissé son ordinateur dans son carton » quand il a découvert la situation.Valérie, 43 ans, vit avec son mari et leurs quatre enfants à May-en-Multien, et doit aussi gérer la crise. « On devient une zone sinistrée. La poste ferme, c'est une aberration en Ile-de-France. Qu'est-ce que je fais, moi, avec mes quatre gamins dont l'un recherche un emploi et un autre est étudiant en licence ? »Le maire du village, Jean-Philippe Prud'homme, est agriculteur, et il « prend un temps fou à télécharger les documents officiels dans une autre commune et à les rapatrier sur CD ». Surtout qu'il ne communique plus « que par mail » avec la préfecture. Il a échangé nombre de courriers avec la communauté de communes et le conseil général, qui lui assurent que son village sera couvert d'ici à novembre, grâce à la technologie sans fil WiMAX (lire ci-dessous). Mais les habitants de May-en-Multien devraient payer cette installation au prix fort : environ 39 € par mois pour du 512 kbit. Un tarif bien supérieur à ceux pratiqués dans les zones couvertes par l'ADSL.

Magali Gruet