Fête gâchée pour le nouveau Bobin'O ?

SALLE DE SPECTACLE Bobin'O renaît... peut-être pour une soirée unique. La mythique salle de spectacle de la rue de la Gaîté (14e) risque de devoir fermer dès demain, au lendemain de sa soirée inaugurale. La Ville de Paris est en effet sur le point de signer un arrêté i...

©2006 20 minutes

— 

Bobin'O renaît... peut-être pour une soirée unique. La mythique salle de spectacle de la rue de la Gaîté (14e) risque de devoir fermer dès demain, au lendemain de sa soirée inaugurale. La Ville de Paris est en effet sur le point de signer un arrêté interruptif de travaux, qui enjoindrait la nouvelle direction de se mettre aux normes. En cause, une bruyante centrale de climatisation qui n'aurait pas reçu de permis de construire et empiéterait sur un espace vert protégé par le plan local d'urbanisme.« Bien sûr que je suis aux normes et que j'ai toutes les autorisations », assure, confiant, Gérard Louvin, le producteur de la « Star Ac' » qui a racheté en mars 2006 l'une des plus anciennes salles de spectacle parisiennes à Philippe Bouvard. Et de développer son ambition : « En faire un lieu de fête comme il n'en existe pas à Paris, un lieu incontournable pour les gens de passage » dans la capitale.La revue de cabaret sera agrémentée de tours de magie et de numéros comiques. Le client pourra échapper à la formule dîner-spectacle imposée (125 € le dîner-dégustation) en venant seulement pour boire un verre jusqu'à 2 h du matin. Quarante personnes se produiront sur scène et le spectateur sera pris en main dès son arrivée par des spécimens, travestis ou comédiens.Gérard Louvin, qui a investi douze millions d'euros dans la rénovation du lieu, espère profiter  du nom de la marque Bobino, connue depuis le XIXe siècle et qui a vu défiler Coluche, Brassens, Le Luron... tout en modernisant le style cabaret pour ne pas marcher sur les plates-bandes du Lido et du Moulin Rouge.

S. C.