Ile-de-France: Le Medef demande l'abrogation du péage de transit poids lourds

TRANSPORTS L'organisation patronale estime que la mise en place de cette taxe ne fera que détourner les camions vers les autres routes, non taxées...

20 Minutes avec AFP

— 

Le Medef Ile-de-France a demandé, lundi 29 septembre, l'abrogation dans cette région du péage de transit poids lourds, qui doit succéder à l'écotaxe début 2015.
Le Medef Ile-de-France a demandé, lundi 29 septembre, l'abrogation dans cette région du péage de transit poids lourds, qui doit succéder à l'écotaxe début 2015. — WITT/SIPA

Le Medef Ile-de-France a demandé ce lundi l'abrogation dans cette région du péage de transit poids lourds, qui doit succéder à l'écotaxe début 2015, estimant que les «conditions d'adhésion (à ce) dispositif ne sont pas réunies».

«Le Medef Ile-de-France considère que les conditions d'adhésion au dispositif de l'écotaxe (ou taxe de transit poids lourd) ne sont pas réunies et qu'il convient de l'abroger définitivement», dénonce l'organisation patronale dans un communiqué.

Le principal réseau taxé

Elle considère que la mise en place de ce péage ne fera que détourner les poids lourds vers les autres routes, non taxées, et va «entraîner la multiplication des petits véhicules de moins de 3,5 tonnes (non concernés par le dispositif, ndlr) pour les livraisons urbaines, augmentant d'autant les émissions de CO2 et de particules fines à la tonne transportée».

Le Medef craint que le transport francilien de proximité ne soit le premier touché, et non les camions étrangers. Par ailleurs, affirme l'organisation, «l'Ile-de-France est la région qui supportera le taux le plus élevé de toutes les régions, avec le principal réseau taxé qui représente à lui seul la moitié du réseau national».

«Après la pluie de taxes subie depuis 2011 par les entreprises (40 millions d'euros de prélèvements supplémentaires), il s'agit d'un nouveau mauvais coup porté à l'attractivité de la Région Ile-de-France», souligne le Medef.

«Marche à blanc»

Le gouvernement a annoncé vendredi que l'entrée en vigueur du péage de transit poids lourds sur les routes françaises se fera dans les «tout premiers mois de 2015», et non au 1er janvier comme cela était prévu. Le Conseil de Paris doit voter, lundi et mardi, la mise en fonctionnement de ce dispositif sur le boulevard périphérique, avec une «marche à blanc» dès le 1er octobre, et la mise en œuvre définitive à partir du 1er janvier 2015.

Pour le Medef, «cet effet d'annonce (...) n'aura aucun impact environnemental. Il n'est pas du ressort de la mairie de Paris d'appliquer unilatéralement une loi fiscale qui n'est pas encore entrée en vigueur.»