La patiente contaminée par Ebola sera traitée à l'hôpital Bégin à Saint-Mandé

SANTE Cette patiente était toujours au Liberia ce midi...

20 Minutes avec AFP

— 

Une infirmière de l'hôpital Bégin porte le matériel adéquat pour traiter les patients atteints par la maladie d'Ebola. showing off the equipment at the Infectious and Tropical Diseases center of the Begin Military Hospital of Vincennes, near Paris. A Medecins Sans Frontieres volunteer contaminated with Ebola virus while in Liberia, was hospitalized upon his return to France at the Begin military hospital, the military hospital said.  AFP PHOTO / THOMAS SAMSON
Une infirmière de l'hôpital Bégin porte le matériel adéquat pour traiter les patients atteints par la maladie d'Ebola. showing off the equipment at the Infectious and Tropical Diseases center of the Begin Military Hospital of Vincennes, near Paris. A Medecins Sans Frontieres volunteer contaminated with Ebola virus while in Liberia, was hospitalized upon his return to France at the Begin military hospital, the military hospital said. AFP PHOTO / THOMAS SAMSON — AFP

La volontaire de MSF contaminée par Ebola, qui se trouve toujours au Liberia, sera hospitalisée dès son rapatriement en France à l'hôpital militaire Bégin, à Saint-Mandé (Val-de-Marne), a annoncé jeudi le Service de santé des armées. «L'hôpital Bégin est équipé de deux chambres à pression négative», susceptibles d'accueillir des patients atteints du virus Ebola, a précisé le médecin-chef des armées, Chantal Roche.

L'avion qui doit la rapatrier doit décoller des Etats-Unis

L'état-major des armées a indiqué pour sa part que l'armée française n'avait «pas été sollicitée» pour le rapatriement de la volontaire de Médecins sans frontières (MSF).

Cette femme, dont la fonction n'a pas été précisée, faisait partie du personnel médical de l'ONG présent au Liberia et se trouvait sur place depuis «plusieurs semaines», a indiqué un peu plus tôt à la presse Bertrand Draguez, directeur médical de l'ONG.

L'hôpital avait reçu des patients atteints par le virus H1N1

L'avion médicalisé qui doit la transporter appartient à une compagnie privée et doit décoller des États-Unis, d'où le temps perdu, a expliqué l'ONG, ajoutant avoir dû elle-même jusqu'à présent «coordonner l'évacuation». Le Service des maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital Bégin, où doit être admise la volontaire de MSF, est équipé d'un «circuit dédié» qui permet d'accueillir des patients sans qu'ils aient le moindre contact avec l'extérieur. Le Service de santé des armées (SSA) dispose d'un système de «veille épidémiologique» permanent et a notamment été amené ces dernières années à traiter des personnes atteintes de SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) ou du virus H1N1.