Quand Eole fera halte à Evangile

TRANSPORTS C'est un des quartiers les plus enclavés de la capitale. «On se croirait sur une île», dit même un habitant qui vit aux confins des 18e et 19e. La concertation sur le grand pôle intermodal Eole-Evangile, prévu à l'horizon 2014, s'engage ce soir. « ...

©2006 20 minutes

— 

C'est un des quartiers les plus enclavés de la capitale. « On se croirait sur une île », dit même un habitant qui vit aux confins des 18e et 19e. La concertation sur le grand pôle intermodal Eole-Evangile, prévu à l'horizon 2014, s'engage ce soir. « Enfin, ce sera la preuve que ce n'est pas une arlésienne », se félicite le maire (PS) du 19e arrondissement, Roger Madec. Cela faisait dix ans que les habitants attendaient que l'Etat et la région s'engagent à financer ce projet. « La concertation est lancée un peu tôt », estime toutefois le maire, qui voit « mal comment expliquer aux habitants que "c'est pour demain pendant six ans" ».Plus qu'une nouvelle gare sur la ligne du RER E, ce « pôle d'échange » reliera le quartier Evangile à plusieurs nouveaux modes de transport : le tram des Maréchaux, qui devrait se prolonger jusqu'à la porte de la Chapelle d'ici à 2012-2013, et le Tram'Y, qui reliera Saint-Denis à Villetaneuse, au même horizon, avant de rejoindre plus tard cette porte de Paris. La nouvelle gare devrait, selon les pronostics des experts, être fréquentée par 35 000 voyageurs par jour.« Ce projet est rendu cohérent par l'avancée parallèle du projet urbain dans le Nord-Est parisien », explique-t-on au Syndicat des transports d'Ile-de-France. Car avec la réhabilitation des entrepôts MacDonald ou la construction de la ZAC Claude-Bernard, c'est un nouveau bout de ville que le cabinet d'architectes Dusapin-Leclerq est en train de fabriquer, entre les portes de la Chapelle et de la Villette. Où 10 000 habitants et 25 000 emplois supplémentaires sont attendus.

Sophie Caillat