Un relais pour nounous esseulées dans le 10e arrondissement

PUERICULTURE Il n'y a pas que dans les squares que les nounous font grappe. La moitié des 2 500 assistantes maternelles libérales ont fréquenté l'an dernier un « relais » comme celui qui était inauguré hier dans le 10e arrondissement. Même si les Parisiens privil...

©2006 20 minutes

— 

Il n'y a pas que dans les squares que les nounous font grappe. La moitié des 2 500 assistantes maternelles libérales ont fréquenté l'an dernier un « relais » comme celui qui était inauguré hier dans le 10e arrondissement. Même si les Parisiens privilégient l'accueil collectif (en crèche), beaucoup d'enfants de moins de 3 ans sont également gardés par une nounou agréée, qui en accueille un à trois à son domicile.Les relais d'assistantes maternelles apportent à ces personnes, qui n'ont pas de diplôme mais une formation légère, soutien et écoute. « Elles arrivent souvent avec des questions sur la résolution des conflits ou l'aménagement de leur intérieur », explique Françoise Lazer, éducatrice et directrice du relais du 10e arrondissement. « Pour les enfants, c'est aussi un apprentissage de la vie en collectivité, une socialisation », poursuit-elle. Une occasion de découvrir de nouveaux jeux, de s'éveiller. La Ville, qui a ouvert depuis 2001 sept relais et vingt-deux « antennes », versions allégées de ce système, compte inaugurer encore trois nouveaux relais en 2007.

S. C.