Un détenu malade poursuit l'AP-HP

JUSTICE Il avait obtenu une suspension de peine pour raison médicale le 24 octobre, sous réserve qu'il soit pris en charge. Mais hier, sans réponse de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris, un détenu de Fresnes (94) âgé de 64 ans, a poursuivi l'institution...

©2006 20 minutes

— 

Il avait obtenu une suspension de peine pour raison médicale le 24 octobre, sous réserve qu'il soit pris en charge. Mais hier, sans réponse de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris, un détenu de Fresnes (94) âgé de 64 ans, a poursuivi l'institution devant le Conseil d'Etat, demandant à être accueilli « immédiatement » dans l'un de ses services de gériatrie. L'avocat de l'AP-HP assure que les médecins de Fresnes ont essuyé une quarantaine de refus de la part des maisons de retraite, « plus adaptées ». Il estime que le détenu se « trompe de cible ».