Immeuble soufflé à Rosny: Une chaudière dans le viseur des enquêteurs

FAITS DIVERS Une explosion accidentelle liée au gaz est toujours privilégiée dans l’effondrement de l’immeuble à Rosny. Elle pourrait avoir été causée par une chaudière défectueuse…

Fabrice Pouliquen

— 

Un immeuble s'est effondré à Rosny-sous-Bois, le 31 août 20014.
Un immeuble s'est effondré à Rosny-sous-Bois, le 31 août 20014. — BERTRAND GUAY / AFP

L’enquête se poursuit à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) après l’effondrement d’un immeuble d’habitation de quatre étages dimanche. Huit personnes ont trouvé la mort et l’enquête, toujours en cours, privilégie une explosion accidentelle liée au gaz.

>> Un immeuble s’effondre à Rosny-sous-Bois

«Aucune fuite signalée» selon GRDF

Reste toutefois à déterminer l’origine. Mardi, GRDF assurait qu’aucune fuite n’a été signalée en ce qui concerne l’acheminement du gaz dans le quartier, indique ce mercredi Le Parisien. La piste reste néanmoins à l’étude. Mais les enquêteurs de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis se penchent aussi sur le rôle qu’aurait pu jouer une chaudière défectueuse.

Le laboratoire de la préfecture de police a récupéré l’une des chaudières de l’immeuble, située dans un appartement du rez-de-chaussée. «L’origine de l’explosion serait située dans la partie basse de l’immeuble», indiquait mardi le parquet.