Appel syndical pour la Samaritaine

JUSTICE Les syndicats ne renoncent pas. La semaine dernière, le tribunal correctionnel de Paris avait relaxé quatre dirigeants - dont le PDG de la Samaritaine, Philippe de Beauvoir -, accusés d'avoir mis en danger la vie des salariés et d'avoir causé...

©2006 20 minutes

— 

Les syndicats ne renoncent pas. La semaine dernière, le tribunal correctionnel de Paris avait relaxé quatre dirigeants - dont le PDG de la Samaritaine, Philippe de Beauvoir -, accusés d'avoir mis en danger la vie des salariés et d'avoir causé des risques pour leur sécurité en n'ayant pas engagé les travaux nécessaires pour remédier à des problèmes récurrents entre 2002 et 2005.La CFTC et le CGT ont décidé de faire appel de cette décision, estimant que la direction a bel et bien failli au cours de ces années, ce qui a conduit à la fermeture du magasin pour vétusté en juillet 2005. Si la chambre correctionnelle a jugé que les plaignants n'avaient pas apporté la preuve des violations des règles de sécurité, les syndicats jugent la décision du tribunal insuffisamment motivée.