Douanes: Six défenses d’éléphant dissimulées dans des tabourets interceptées à Roissy

TRAFIC Elles étaient cachées dans des objets en provenance du Mozambique…

O.G.

— 

Un éléphant dans le parc national de Mikumi en Tanzanie, le 14 octobre 2013
Un éléphant dans le parc national de Mikumi en Tanzanie, le 14 octobre 2013 — Daniel Hayduk AFP

Le subterfuge n’aura pas fonctionné. Les agents des douanes de Roissy ont fait preuve d’observation en dénichant dans des tabourets en bois six défenses d’éléphant.

25 kg d’ivoire cachés dans deux tabourets

Le 12 août dernier, ils contrôlent un colis de 45 kg qui provenait du Mozambique et devait rejoindre le Laos. Dans le paquet, deux tabourets en bois sculpté. Mais en passant aux rayons X, les douaniers découvrent que les plateaux et les pieds du tabouret n’ont pas la même composition. Et pour cause, sous le bois se trouve six défenses d’éléphant, soit 25,2 kg d’ivoire, matière protégée par la Convention de Washington sur les espèces menacées. Après avoir poncé les deux meubles, ils découvrent les stries et la couleur qui leur confirme que ces pieds de tabouret renfermaient de l’ivoire.
Le service des douanes rappelle que sur l’année 2013, il a saisi 435 pièces d’ivoire brut ou travaillé, ainsi que 376,4 kilogrammes d’ivoire.

Il n'y aurait plus que 500.000 éléphants dans le monde

Le braconnage des éléphants d'Afrique, alimenté par une forte demande d'ivoire provenant notamment de Chine, pourrait être pire ces dernières années qu'estimé, selon de nouveaux chiffres alarmants qui accroissent les craintes pour la survie de l'espèce. Au début du XXe siècle, il y avait 20 millions d'éléphants en Afrique. Leur nombre est tombé à 1,2 million en 1980 et tourne aujourd'hui autour de 500.000, bien que le commerce d'ivoire ait été interdit en 1989 dans le monde, selon la Convention sur le commerce international des espèces menacées d'extinction (CITES).