Paris Baguette, la boulangerie coréenne, met un premier pied dans la capitale

COMMERCE Cette chaîne de boulangerie sud-coréenne, qui surfe sur le savoir-faire à la française, compte 3.000 magasins dans le monde. Elle vient d’ouvrir une première enseigne à deux pas du métro Châtelet…

Fabrice Pouliquen

— 

Paris Baguette a ouvert le 21 juillet dernier au 11 rue Jean-Lantier.
Paris Baguette a ouvert le 21 juillet dernier au 11 rue Jean-Lantier. — Fabrice Pouliquen / 20Minutes

Le commerce a ouvert le 21 juillet dernier, en toute discrétion, à l’angle des rues Jean-Lantier et de la rue des Lavandières (1er arrondissement). Rien ne distingue Paris Baguette d’une autre boulangerie parisienne. La devanture est sobre et au comptoir, on retrouve les grands classiques de ce type de commerces: du pain, des viennoiseries, des sandwichs, des tartes, des salades…

226 m² près du métro Châtelet 

Pourtant, Paris Baguette n’est pas tout à fait une boulangerie comme les autres. Il s’agit de la première enseigne en France du groupe coréen SPC qui compte près de 3.000 Paris Baguette à travers le monde. Le commerce, idéalement placé à deux pas du métro Châtelet, s’étend sur 226 m² et compte une quarantaine de places assises, précise le site snacking.fr.

La première boulangerie, c’était en 1988, en Corée-du-Sud, avec l’idée de surfer sur le modèle de la boulangerie à la française qui a un côté chic en Asie. Les références à l’hexagone sont multiples. Déjà dans le nom de l’enseigne «Paris Baguette», mais aussi dans le logo, une tour Eiffel, ou encore dans la tenue vestimentaire des salariés, arborant souvent un béret et une marinière. Ce qui n’empêche pas toutefois Paris Baguette de prendre quelques libertés, avec ses gâteaux à la patate douce ou ses petits pains fourrés aux haricots rouges.

Pas encore de gâteau à la patate douce

Mais rue Jean-Lantier, l’attachement à Paris se fait pour l’instant plus discret. Il n’y a pas pour l’instant de tour Eiffel, ni de béret sur la tête des employés. Quant aux gâteaux à la patate douce et aux petits pains aux haricots rouges, ils ne figurent pas encore au menu. «Mais ça pourrait ne pas tarder, nous sommes encore en phase d’installation», indique-t-on à Paris Baguette.

L’enseigne, dont le patron est le milliardaire Hur Young-in, 27e fortune en Corée-du-Sud, est déjà présente en Chine et aux Etats-Unis.