Fumer, bientôt interdit dans les parc? « Ce n’est pas une chasse à la cigarette, mais à l’air pur »

INTERVIEW Le conseil de Paris pourrait faire du 14e arrondissement une zone test pour l’interdiction de la cigarette dans les aires de jeu des parcs. Le retour de la chasse à la cigarette à Paris? Pas pour le pneumologue Bertrand Dautzenberg…

Fabrice Pouliquen

— 

Les Suisses se prononcent dimanche par vote s'ils souhaitent ou non interdire complètement la cigarette sur les lieu de travail fermés comme les restaurants, et dans les lieux publics comme les hôpitaux, le dernier sondage donnant un rejet du projet. Lancer le diaporama
Les Suisses se prononcent dimanche par vote s'ils souhaitent ou non interdire complètement la cigarette sur les lieu de travail fermés comme les restaurants, et dans les lieux publics comme les hôpitaux, le dernier sondage donnant un rejet du projet. —

L'exécutif parisien a été séduite par l'idée de Valérie Maupas, élue socialiste dans le 14e arrondissement. Celle-ci veut interdire la cigarette des aires de jeux des parcs publics de son arrondissement. "La mesure entrera en vigueur à la rentrée prochaine et sera expérimentée pendant un an, annonce à 20Minutes Valérie Maupas. Et dimanche, au micro de RTL, Anne Hidalgo a aussi indiqué sa volonté d’expérimenter l’interdiction de la cigarette dans un jardin public de la ville sans pour l'instant citer lequel. Sale temps de nouveau pour la cigarette, sept ans après son interdiction des bars et des restaurants. Et ce n’est pas le professeur Bertrand Dautzenberg, président de l’Office français de prévention du tabagisme, qui veut calmer le jeu.

Est-ce qu’on assiste en ce moment à un retour de la chasse à la cigarette?

Ce n’est pas une chasse à la cigarette, mais une chasse à l’air pur. Et il n’y a aucune raison de ne pas le faire. L’Alliance contre le tabac avait posé la question dans son dernier sondage: 83% des Français disaient être pour l’interdiction de la cigarette dans les parcs publics. Je suis opposé aux interdictions qui surviennent sans raison. Mais lorsqu’elle semble plébiscitée par une majorité de Français, il n’y a pas de raison de s’en priver. Il s’agit d’accompagner les évolutions de la société.

Mais est-ce une mesure efficace d’interdire la cigarette d’un lieu public?

Cela fait sept ans que la cigarette est interdite dans les bars et restaurants et le bilan est satisfaisant. Surtout dans les pays qui ont appliqué d’un coup cette mesure. Les résultats ont été très visibles avec des baisses de mortalités importantes. En France, cette interdiction s’est faite en douceur en 2007 avec le décret Bertrand, mais qui venait derrière la loi Evin de 1991, qui instituait déjà une interdiction de la cigarette dans les lieux publics. Malgré tout, le fait de ne plus fumer dans les bars et restaurants est devenu une norme sociale et je ne crois pas qu’ils soient nombreux à prôner un retour en arrière.

Le professeur Bertrand Dautzenberg (à droite), ici au côté de Philippe Douste-Blazy alors ministre de la Santé.

Outre les mesures nationales, que peut faire une ville pour lutter contre le tabagisme?

Il y a de nombreuses mesures prises localement dans les villes de France. C’est même un souhait de Marisol Touraine de laisser la possibilité aux collectivités de prendre des initiatives. Paris se penche sur l’interdiction de la cigarette dans les aires de jeux pour enfants. AIlleurs, plusieurs villes du littoral ont aussi interdit la cigarette de certaines plages et se sont rendues compte que celles-ci devenaient plus fréquentées. Pourquoi ne pas s’en inspirer pour les berges de Paris? L’Alliance contre le tabac prône aussi l’interdiction de la cigarette dans un rayon de 200 mètres autour des écoles et que les bars et restaurants instaurent au minimum une zone non-fumeur sur leur terrasse. Voilà deux mesures que pourrait prendre la ville de Paris. Mais il n’y a pas que les villes à pouvoir agir. Les entreprises sont aussi de plus en plus nombreuses à refuser la cigarette dans leur enceinte, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de leurs locaux.

Une association de médecins britanniques propose aussi d’interdire la vente de la cigarette aux personnes nées après les années 2000… Est-ce qu’on ne va pas trop loin dans ce cas précis?

L’Australie aussi étudie une proposition similaire. La question n’est pas de savoir si le projet va trop loin mais si la société est prête pour ça. L’Australie, où la fin du tabac est en train d’être organisée, semble prête pour cette mesure. Ce n’est semble-t-il pas le cas en France où il y a encore beaucoup d’efforts à fournir. Ne serait-ce que pour faire appliquer les lois déjà promulguées. La France est ainsi le pays au monde qui a organisé le moins de contrôle dans les bars et restaurants pour s’assurer que l’interdiction de la cigarette était bien respectée. On le voit bien aujourd’hui, de plus en plus de terrasses d’établissements deviennent désormais fermées et donc enfumée.