Incendie d'Aubervilliers: Le garçon de 12 ans qui a reconnu être à l'origine du feu mis en examen

FAIT DIVERS Ce lundi, en fin d'après-midi, un enfant de douze ans a reconnu avoir mis le feu à l'immeuble de la rue Prevost d'Aubervilliers samedi soir. Deux femmes ont trouvé la mort dans l'incendie...

F.P. avec AFP

— 

Des pompiers sur une échelle pour tenter d'éteindre l'incendie qui s'est déclaré dans un immeuble résidentiel d'Aubervilliers, en banlieue parisienne, le 7 juin 2014
Des pompiers sur une échelle pour tenter d'éteindre l'incendie qui s'est déclaré dans un immeuble résidentiel d'Aubervilliers, en banlieue parisienne, le 7 juin 2014 — Joël Estienne AFP

Un garçon de 12 ans qui a reconnu être à l'origine de l'incendie ayant fait deux morts, dont une femme enceinte, samedi dans un immeuble d'Aubervilliers, a été mis en examen lundi soir, a annoncé le parquet de Bobigny.

Mis en examen pour «destruction volontaire par incendie ayant entraîné la mort» il a fait l'objet d'une mesure de placement, tout comme son frère, âgé de 10 ans. Ce dernier a été placé sous le statut de témoin assisté, a déclaré à l'AFP un porte-parole du parquet de Bobigny.

Deux frères, âgés de 10 et 12 ans, ont été arrêtés par la brigade criminelle dans l’enquête sur l’incendie qui a ravagé un immeuble de la rue Prevost à Aubervilliers. En fin d’après-midi, ce lundi, l’aîné a reconnu avoir mis le feu à la poussette avec des allumettes. Son frère a confirmé, mais il est toutefois resté évasif sur son propre rôle dans l’affaire. Les deux garçons ont été déférés dans la journée et doivent être mis en examen par un juge d’instruction.

Déjà un premier incendie mercredi

Mercredi déjà, un incendie de poussettes s’était déclaré dans le même immeuble, détaille par ailleurs Europe 1. Les habitants avaient éteint le feu et avaient été surpris par le comportement des deux garçons, présents sur les lieux, à regarder le feu. Les auditions des riverains ont donc amené les enquêteurs sur la piste de ses deux enfants.

Deux femmes, dont une enceinte, trouvent la mort

Deux femmes, dont une enceinte, sont mortes dans l’incendie. Ces deux victimes, âgées de 30 et 40 ans, ont sauté par la fenêtre pour échapper aux flammes, a déclaré le commandant Eric Moulin, porte-parole des sapeurs-pompiers lors d’un point-presse. L'incendie a également fait quatre victimes graves, dont l'une avec un pronostic vital toujours engagé ce lundi.