Des policiers chinois à Paris cet été? Le projet s'éloigne

TOURISME Ce jeudi, la préfecture de police de Paris dévoile son plan de mesures pour sécuriser les touristes dans la capitale cet été. Un temps évoqué, la piste de faire venir des policiers chinois à Paris devrait être abandonnée…

F.P. avec AFP

— 

532.230 touristes chinois ont séjourné dans le Grand Paris en 2013. Un chiffre en hausse de 27,2% par rapport à 2012.
532.230 touristes chinois ont séjourné dans le Grand Paris en 2013. Un chiffre en hausse de 27,2% par rapport à 2012. — Daniel Janin/AFP

Des policiers chinois à Paris cet été, une fausse bonne idée? La solution avait été envisagée lors de la visite de François Hollande en Chine au printemps 2013, puis évoquée de nouveau par le ministère de l’Intérieur début mai. Il était envisagé d’accueillir une dizaine de policiers chinois pour patrouiller aux côtés de leurs homologues français, histoire de leur servir d’interprète, mais aussi de rassurer leurs compatriotes croisés sur le terrain.

Mais cette proposition a peu de chance de figurer au plan de sécurisation des touristes à Paris que présente ce jeudi le préfet de police de la capitale Bernard Boucault. Officiellement, des «discussions sur les détails techniques d’une coopération sont toujours en cours», selon la préfecture de police de Paris qui assure que «la question est du ressort des ministères des Affaires étrangères et de l’Intérieur». Mais une source diplomatique assure que le projet est tout simplement «abandonné».

«Un aveu d’impuissance»

Car l’arrivée de policiers chinois à Paris est loin de faire l’unanimité. Même si ces policiers en uniforme seraient non armés et n’auraient pour rôle que «de faire de la prévention» au bénéfice de leurs compatriotes face aux pickpockets. Mais pour Philippe Goujon, député-maire (UMP) du 15e arrondissement, il s’agit d’un «aveu d’impuissance», d’autant plus dérangeant que la police chinoise a «une autre méthode, une autre culture, une autre conception de laction policière.» Interrogée par 20 Minutes, la solution ne semble pas plus appropriée aux yeux de Tang Lu, directrice départementale pour la Chine à l’agence Chine Tourisme«C’est aux policiers français de faire leur travail et je ne pense pas de toute façon que ce sentiment d’insécurité à Paris ne concerne que les touristes chinois.»

Les touristes chinois, cibles des pickpockets

Toutefois, il faudra bien trouver une solution. Car le sentiment d’insécurité des Chinois à Paris ne cesse de s’amplifier. «Les agressions sont bien plus fréquentes que dans les autres capitales, nous disent nos touristes qui font escale à Paris dans le cadre de leur tour d’Europe», reprend Tang Lu. «Les Chinois deviennent une source privilégiée des pickpockets sur ces dernières années, confirme à 20 Minutes Fabien Vanhemelryck, secrétaire nationale du syndicat de policiers Alliance-Police nationale. Tout simplement parce qu’ils sont réputés pour transporter sur eux de fortes sommes en liquide. Et dans le milieu des pickpockets, qui s’est professionnalisé ces dernières années, cela se commence à se savoir. Les vols ne se limitent plus au métro mais aussi aux abords des grands magasins dont les touristes chinois sont friands.»

Le dernier exemple en date remonte au 28 mai dernier. Alors qu’ils se rendaient à leur hôtel à Saint-Denis, cinq touristes chinois ont été la cible de malfaiteurs cagoulés qui se sont emparés de 2.200 euros en espèces, de téléphones portables, d’appareils photos, de bijoux et d’une carte bleue.

Une ligne téléphonique en mandarin dès cet été?

Si des patrouilles de policiers chinois à Paris semblent peu probables cet été, d’autres mesures devraient être mises en place afin de sécuriser les touristes chinois à Paris. Notamment une ligne téléphonique en mandarin, qui leur permettrait de porter plainte plus facilement, un des grands reproches faits à la police française.