Village Nature : bientôt un cousin des Center Parcs à 30 km de Paris

TOURISME Pierre & Vacances et Euro Disney lanceront cet été les travaux d’un Village Nature de 180 hectares à 30 km de Paris. L’ambition? «Créer la première destination éco-touristique d’Europe»…

Fabrice Pouliquen

— 

Les appartements du Village Nature s'inspireront des Jardins suspendus de Babylone.
Les appartements du Village Nature s'inspireront des Jardins suspendus de Babylone. — Maquette T.Huau/Interscène

Du tourisme vert à 32 kms de Paris… L’idée peut paraître incongrue, mais Euro Disney et Pierre & Vacances-Center Parcs y croient dur comme fer au point d’investir 400 millions d’euros au total, sur les prochaines années sur ce projet. Les deux groupes s’apprêtent à lancer les travaux de leur futur «Village nature», un nouveau complexe touristique qui s’étendra dans un premier temps sur 180 hectares à six kilomètres seulement de Disneyland Paris.

400 millions d’euros d’investissement

«Le projet est né il y a dix ans, raconte Dominique Cocquet, directeur général de Village Nature. Notre constat était que les gens qui venaient en vacances à Eurodisney ou à Paris, ne se reposaient guère lors leur séjour, souvent bref et intense. Il fallait une offre complémentaire, une destination de courts comme de moyens séjours dédiée à la déconnexion, au ressourcement, à la célébration de la nature.» Voilà l’ambition de ce Village Nature, «qui se voudra la première destination éco-touristique d’Europe», lance Gérard Brémond, président-fondateur du groupe Pierre & Vacances-Center Parcs. La construction démarrera cet été pour une ouverture au deuxième semestre 2016.

Sur le papier, ce nouveau complexe touristique ressemble beaucoup aux domaines Center Parcs disséminés en Europe. L’eau et la verdure y sont omniprésentes. A l’image de l’Aqualagon, l’attraction phare du site. «Il sera formé d’un lagon à ciel ouvert de 2.500m² où il sera possible de se baigner toute l’année dans une eau à 30°, détaille Dominique Cocquet. Il sera complété d’un parc aquatique couvert de 9.000m² en forme de pyramide. Les vacanciers y trouveront des cascades, des piscines à vagues, des spa, des jeux… Un cheminement paysager conduira également jusqu’au sommet de la structure.»

916 hébergements dès 2016

Des jardins suspendus, une ferme pédagogique, un parcours accrobranche, un bois de quatre hectares, un bowling et 8.500 m² de commerces et de restaurants compléteront ce Village Nature. Sans compter les hébergements. «Pour la première tranche de travaux, 916 cottages et appartements sont prévus, explique Gérard Brémont. Mais l’offre à terme comprendra 1.730 cottages et appartements à l’horizon 2020-2022.» Les tarifs des séjours seront 15 % plus chers que dans un Center Parcs. «Le week-end de trois jours avoisinera les 600-700 euros», détaille Dominique Cocquet. «Des navettes quotidiennes avec Eurodisney et des forfaits communs entre les deux sites sont aussi prévus», annonce Gérard Brémond.

Géothermie et développement durable

Village Nature espère atteindre très vite les 900.000 visiteurs annuels. «Le tout en impactant un minimum l’environnement, promet Dominique Cocquet qui martèle son envie de jouer la carte du «développement durable». Même pour proposer une eau à 30° toute l’année aux vacanciers? «100 % des besoins en chaleur du site seront couverts par la géothermie, répond le directeur de Village Nature. Grâce à deux puits forés à 1.800 mètres de profondeur, nous utiliserons l’eau à 78° de la nappe phréatique sous nos pieds pour alimenter les réseaux de chaleur en surface avant de rejeter l’eau dans la nappe.» Le futur site touristique a aussi mis en place un Plan d’action durable écologique en se faisant accompagner de BioRegional, une ONG britannique. Village Nature a aussi été retenu pour intégrer le «Partenariat mondial pour le tourisme mondial» des Nations Unis.