Jean-Bouin: l'UMP a demandé un vote secret en Conseil

STADE DE RUGBY La procédure de vote demandée par l'UMP aura duré une heure et demie, retardant d'autant les débats en Conseil de Paris, hier. Invité à s'exprimer pour adopter ou non la délibération actant la création d'un stade de rugby à Jean-Boui...

©2006 20 minutes

— 

La procédure de vote demandée par l'UMP aura duré une heure et demie, retardant d'autant les débats en Conseil de Paris, hier. Invité à s'exprimer pour adopter ou non la délibération actant la création d'un stade de rugby à Jean-Bouin (16e) d'ici à 2011, le parti a demandé, à la surprise générale, un « vote secret », et non pas à main levée, comme il est de coutume. Une procédure qui avait pour but, selon l'UMP, de « permettre un vote individuel de la majorité, car les Verts et le PC avaient subi des pressions pour voter dans le sens de l'exécutif ». Mais il se murmure que les divisions avaient aussi lieu au sein de l'UMP, qui avait appelé à voter contre le projet, mais qui ne voulait pas afficher ses désaccords en séance. Pierre-Christian Taittinger (UMP), maire du 16e, s'est exprimé « pour » le 5 février dans Rugby hebdo. Claude Goasguen, vice-président du groupe au Conseil assure le contraire.

Le projet de Bertrand Delanoë a toutefois été adopté par 80 voix contre 59, mais pour son cabinet, il s'agit d'« un acharnement procédurier ». « C'est la première fois que l'UMP a recours au vote secret depuis le début de la mandature », assure le porte-parole du maire. « Pourtant, ce n'est pas un sujet nucléaire », ironise-t-il.

La création de ce stade de rugby était prévue dans le projet des Jeux Olympiques de 2012, voté par l'ensemble des partis à l'époque.

Magali Gruet