Un homme tire sur une rame du RER D à Evry sans faire de blessé

TRANSPORT Ce mardi matin, le coup de feu a enfoncé la tôle d'une rame du RER...

O. G.

— 

Mardi 27 mai 2014, un homme a tiré avec une arme à feu sur une rame du RER D.
Mardi 27 mai 2014, un homme a tiré avec une arme à feu sur une rame du RER D. —

Un coup de feu a été tiré mardi matin sur une rame du RER D en gare d'Evry-Courcouronnes, sans faire de blessé, a-t-on appris de source policière.

Un homme sur le quai a visé la rame en mouvement, qui entrait en gare, a précisé cette source. Un «enfoncement de la tôle» d'une rame a été constaté «à proximité d'une porte», a-t-elle ajouté.

Un tir de fusil

Selon la SNCF, l'homme s'est servi d'un fusil, depuis le pont routier jouxtant la gare et a atteint une portière gauche de la rame, sans faire de blessés. La gare d’Evry a été fermée pour sécuriser le périmètre. Tous les trains ont été détournés durant deux heures, ce qui a créé des perturbations sur le RER D.

Une enquête de la police départementale d’Evry est en cours afin d’attester la nature du projectile et la SNCF va porter plainte. Une réunion est organisée en urgence à la préfecture d’Evry à 15 heures ce mardi.

Le service est perturbé jusqu'à ce soir

Des conducteurs de la ligne D, qui réclament des effectifs supplémentaires pour la police ferroviaire, ont décidé d'exercer leur droit de retrait, à l'appel de Sud-Rail et de la CGT. La SNCF prévoyait des «suppressions» de rames «jusqu'en fin de service» et invite les voyageurs à emprunter d'autres itinéraires.

Jean-Paul Huchon (PS), président de la région et du STIF (autorité organisatrice des transports en Ile-de-France) a souligné dans un communiqué: «Je condamne avec la plus grande fermeté cet acte intolérable et attends de l'enquête de police qu'elle fasse toute la lumière sur cet incident. La sécurité des usagers mais également celle des agents des opérateurs est un impératif avec lequel je ne transigerai pas.»