Belleville fait son cinéma, devant et derrière la caméra

TOURNAGE Belleville est omniprésente dans le téléfilm qui se tourne actuellement dans ce secteur du 20e arrondissement. Belleville Tour, qui raconte l'histoire de deux trentenaires qui décident de monter des visites touristiques de leur quartier à bord d'un v...

©2006 20 minutes

— 

Belleville est omniprésente dans le téléfilm qui se tourne actuellement dans ce secteur du 20e arrondissement. Belleville Tour, qui raconte l'histoire de deux trentenaires qui décident de monter des visites touristiques de leur quartier à bord d'un vieux bus, a un scénariste originaire de Belleville, des figurants de Belleville, un acteur principal qui y habite et une actrice, Marilou Berry, qui y a « vécu dix ans, côté Ménilmontant ». Elle se rappelle du « côté très popu, beaucoup moins bobo chicos qu'aujourd'hui ».

Les réalisateurs, Zakia et Ahmed Bouchaala, ont poussé le souci du détail jusqu'au bout, en conviant « des tagueurs du coin pour redécorer le bus » ou « un ami artisan de Belleville » pour créer des éléments de décors. « Beaucoup d'entreprises bellevilloises ont travaillé autour de notre bus, ça s'est fait avec la complicité des gens qui vivent ici », assure Zakia.

Dans la résidence où l'équipe de tournage avait posé ses caméras la semaine dernière, l'accueil des habitants était plutôt bon. Sisamore, 52 ans, se disait « ravie qu'on fasse de la pub pour le quartier », et Jeannine, 67 ans allait dans son sens. « Je suis là depuis 1989 et c'est un chouette endroit. Les gens se mélangent, il n'y a pas de ségrégation. » Le « métissage », c'est justement ce qu'a retenu François Farrugia, le scénariste du téléfilm. « J'ai vécu quarante ans ici. Les deux tiers de l'humanité sont représentés sur deux hectares, j'ai toujours été bercé dans ce multiculturalisme. Mais Belleville a changé, on s'est tous un peu embourgeoisés, moi le premier. Les merceries ont été remplacées par des cafés, les brasseries par des McDo ». Diffusion prévue cet été sur France 2.

Magali Gruet