Et si l'autopartage vous rapportait de l’argent?

VOITURE Plutôt que dormir sur une place de parking, votre voiture peut vous rapporter de l’argent. Des sites de location entre particuliers prennent de l’essor. A Paris, ça marche beaucoup le week-end…

Fabrice Pouliquen

— 

Plutôt que de laisser dormir leur voiture sur une place de parking, de plus en plus de parisiens optent pour la louer à des particuliers. Une façon d'arrondir ses fins de mois.
Plutôt que de laisser dormir leur voiture sur une place de parking, de plus en plus de parisiens optent pour la louer à des particuliers. Une façon d'arrondir ses fins de mois. — F. Pouliquen / 20 Minutes

«Loue Opel-Corsa de 1997, moteur essence. La voiture est plus souvent libre en semaine, mais certains week-ends sont aussi possibles. A venir chercher dans le 20e arrondissement de Paris». Les annonces de ce type courent sur plusieurs pages sur le site internet drivy.com. Pas moins de 1.256 voitures de particuliers parisiens sont ainsi proposées à la location rien que pour le week-end prochain. Des petites citadines, des voitures familiales, des plus sportives…

A côté de services organisés par des collectivités, comme Autolib’, la location de voitures entre particuliers est l’un des pans de l’autopartage en France. Drivy n’est pas la seule start-up à s’est lancée sur ce créneau. Buzzcar, Ouicar et Deways, pour ne citer que les plus gros, sont également sur le coup. Et pour cause: «Ce service, qui n’a que quelques années d’existence, est en plein boom depuis 2012», observe Camille Henry, responsable communication chez Drivy.

Les raisons sont multiples à en croire le bureau d’étude 6-t qui présente ce mercredi un rapport sur l’autopartage en France réalisé pour l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). «Il y a l’augmentation des prix du pétrole, les politiques de limitation de la voiture individuelle dans les villes, l’attrait de nouveaux moyens de transport…»

A Paris, ça marche fort les week-ends

Et, plus particulièrement dans la location entre particuliers, la possibilité de se faire un peu d’argent. Selim en est même surpris. Ce Parisien loue sa voiture sur internet depuis deux mois seulement. «J’avais besoin d’un peu d’argent. Un ami m’a parlé de cette possibilité et depuis que j’ai créé mon profil, mon véhicule est loué chaque week-end et me rapporte entre 40 et 50 euros par jour de location.»

Les profils des loueurs sont divers. «On trouve de tous les âges, indique Albert, originaire de Saint-Ouen et qui loue sa voiture depuis deux ans. Ce sont souvent des Parisiens qui utilisent les transports en commun la semaine et qui ont besoin d’une voiture ponctuellement pour partir en week-end.» «Dernièrement, j’ai eu aussi beaucoup d’appels de touristes étrangers de passage à Paris et qui souhaitaient une voiture pour des excursions dans la région», observe André, un habitant du 14e arrondissement qui loue sa voiture depuis mars 2013. Les locations peuvent être plus insolites encore. La voiture sportive de Marielle, une Peugeot RCZ, tape ainsi régulièrement dans l’œil de futurs mariés, «qui veulent quelque chose qui sorte de l’ordinaire le jour de leur cérémonie.»

5.000 euros en deux ans

Bref, la demande existe à Paris et, pour les propriétaires assidus, cela finit par faire un complément de salaires non négligeables. «En deux ans, ma voiture qui dormait jusque-là sur une place de parking m’a apporté un peu moins de 5.000 euros», indique ainsi Albert, originaire de Saint-Ouen.

Mais être appelé régulièrement demande un peu de stratégie. «L’inscription étant toujours gratuite [les sociétés se rémunèrent en prenant une commission de 30 % sur chaque location], cela vaut le coup dès lors de créer son profil sur plusieurs sites, conseille André. Il faut aussi se montrer disponible et réactif. Chez Buzzcar, par exemple, plus on répond vite aux demandes, plus l’offre est bien placée sur la page d’accueil du site. Les loueurs ont aussi la possibilité de laisser leur commentaire après la location. Cela compte beaucoup également. Mieux vaut être aimable et proposer une voiture en bon état.»