Pour certains, c'est du vent

©2006 20 minutes

— 

Dans le village de Boissy-la-Rivière, 450 habitants, l'ambiance était électrique samedi. Le maire organisait la première réunion publique concernant le projet d'installation d'un parc d'une dizaine d'éoliennes. Une centaine d'opposants avaient fait le déplacement. Marc Albert, président de Point de vue, une association de préservation de l'environnement du Sud Essonne, qui compte 800 adhérents, remet en cause les bienfaits supposés de cette énergie. « Les éoliennes sont sources de nuisances sonores, visuelles, et peuvent être dangereuses », résume-t-il.

L'association Vent de colère, créée en 2001, fédère plus de 300 associations locales et nationales, toutes opposées au développement de l'éolien industriel. Elle remet notamment en cause la capacité des éoliennes à diminuer l'émission de gaz à effet de serre, dans la mesure où elles nécessitent le maintien de techniques de production polluantes. Contre le projet de Boissy-la-Rivière, elle exigera un référendum de la sous-préfecture d'Etampes.

C. M.