Une association met la culture dans vos paniers

CULTURE Les adhérents ont la surprise de découvrir le contenu de leurs paniers, rempli de produits culturels, lorsqu’ils viennent le chercher…

Sélèna Jeusset

— 

Des adhérents regardent le contenu de leur panier surprise qu'ils viennent de recevoir, le lundi 5 mai.
Des adhérents regardent le contenu de leur panier surprise qu'ils viennent de recevoir, le lundi 5 mai. — Grégory Feurté

Envie d’un panier surprise? Des places de concert, des livres, de la musique, du spectacle… C’est ce que contiennent les paniers culturels proposés par Charlotte et Pauline. Elles ont fondé une association, Ça va commencer, installée dans le 10e arrondissement de Paris, pour reprendre un concept déjà proposé dans d’autres villes comme Toulouse ou Nantes.

«Les membres commandent à l’avance le panier sur notre site Internet. Comme dans une AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne), ils ne connaissent pas le contenu à l’avance. C’est la découverte à chaque fois» explique Charlotte.

Les deux fondatrices sont libres de leurs choix pour composer le panier. «On choisit uniquement ce qui nous plaît, c’est très subjectif. On sélectionne des artistes confirmés comme émergeant.» Les curieux peuvent cependant deviner les goûts des deux jeunes femmes à travers les chroniques écrites sur leur site. Ou en regardant le contenu du panier précédent.

Un échange avec les artistes

Les tous premiers paniers ont été distribués le 5 mai. La vingtaine d’adhérents a reçu les paquets autour d’un concert de Nicolas Jules. «A chaque remise de panier, on organise un concert et on invite les artistes. Ainsi, les gens peuvent échanger entre eux mais aussi avec les auteurs des œuvres.»

Un concept qui plaît aux artistes car ils peuvent se confronter directement au public. Charlotte et Pauline tiennent ainsi à lutter contre l’isolement qui survient dans le milieu culturel. «Celui des artistes déjà, mais aussi le nôtre finalement. On avait envie d’échanger, de partager sur ce qu’on découvrait quand on sortait.»

Elargir la communauté

Afin de communiquer au mieux, l’idéal est encore d’élargir la communauté des adhérents. «Le premier panier a été commandé par des personnes âgées de 25 à 35 ans qui sortent déjà beaucoup. On aimerait dans l’avenir toucher un public plus large avec des membres d’horizons divers.»

C’est l’objectif du prochain rendez-vous, en septembre, qui tentera de toucher un public plus intergénérationnel. Et toujours à un prix raisonnable. «Le premier panier coûtait 35 euros, mais le contenu valait 100 euros. On parvient à avoir des réductions en négociant, et avec les tarifs de groupe.» Ainsi, les deux fondatrices tentent de rendre la culture, réputée pour avoir un coût, un peu plus accessible.

Informations et renseignements sur le site Cavacommencer.com. Adhésion 7 euros. Prochain panier en septembre à 37 euros à commander avant fin août.