L'association Emmaus Défi aide les grands exclus à se réinsérer grâce au travail.
L'association Emmaus Défi aide les grands exclus à se réinsérer grâce au travail. — SIPA

SOLIDARITE

Emmaüs : les collectes parisiennes sont un succès

Emmaüs et Eco-systèmes récupèrent l’électroménager, des appareils électriques, ou encore des bibelots directement aux pieds des immeubles parisiens pour en faire profiter les plus démunis…

Faire du neuf avec du vieux. Emmaüs et Eco-systèmes, un organisme agréé pour la collecte et le recyclage des appareils usagés, ont lancé depuis octobre des collectes solidaires dans Paris. Stationnés six à sept matinées par trimestre dans le 11e arrondissement, des camions récupèrent le gros électroménager aussi bien que les textiles, bibelots et petits appareils.

Objectif: vendre les appareils viables à moindre coût dans les boutiques solidaires Emmaüs. Quand aux vétustes, ils sont recyclés dans le respect des normes environnementales ou réparés dans des ateliers par les employés Emmaüs.

Une action doublement solidaire

La vente sert à aider les familles dans le besoin, mais aussi à financer les chantiers d’insertion Emmaüs. Au bric à brac d’Emmaüs défi, dans le bâtiment de l’ancien marché Riquet, les objets récupérés sont réparés et triés par des employés en contrat d’insertion ou en période premières heures.

Les sans domiciles fixes travaillent ainsi deux heures par semaine dans le grand local pour se réhabituer progressivement au travail. Nicolas Tronc est responsable de la communication d’Emmaüs Défi. «Il est difficile pour quelqu’un qui a toujours vécu dehors de se réintégrer dans le monde professionnel. Ils reprennent confiance en eux au fur et à mesure des jours pour, au final, obtenir un vrai contrat.»

Ces travailleurs sont aussi présents lors des collectes. Pour Stéphanie Mabilleau, responsable environnement à Emmaüs, «l’idée était de créer des rendez-vous avec le citoyen, et c’est une réussite. On s’est pour l’instant basé sur un arrondissement mais on espère bien se déployer.»

«Nos camions sont remplis à chaque fois»

Depuis novembre 2006, les Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE) ne doivent plus être jetés à la poubelle. Tous les appareils alimentés sur secteur, pile ou batterie doivent être dépollués puis recyclés. «C’est un service de proximité solidaire qui facilite la vie des parisiens. Il n’est pas toujours simple de se rendre à la déchetterie ou à la décharge», souligne Eco-Systèmes.

Et ça marche. Pas moins de 155 personnes sont venues samedi dernier pour apporter près de 1,5 tonne de déchets d’équipements électriques et électroniques, soit 9,6 kg par personne. «Nos camions sont remplis à chaque fois», précise Stéphanie Mabilleau. Depuis octobre 2013, près de 1700 habitants ont déjà plébiscité ce service, permettant la collecte de 15 tonnes d’appareils. La prochaine collecte aura lieu le samedi 26 avril de 9 h à 13 h rue Bréguet (11e).