Quatre mises en examen pour l'incendie du centre de rétention

©2006 20 minutes

— 

Quatre résidents du centre de rétention administrative du bois de Vincennes (12e)

ont été mis en examen samedi. Poursuivis pour « dégradation volontaire » après l'incendie qui avait détruit une partie du centre dans la nuit de mercredi à jeudi, ils risquent jusqu'à dix ans de prison et 150 000 euros d'amende. Les cent deux étrangers en situation irrégulière hébergés dans ce centre ont été dirigées vers d'autres centres de rétention franciliens.