Des «touristes du tag» arrêtés à Paris

INSOLITE Ces deux Australiens se sont attaqués aux métros et trains de Paris et souhaitaient faire de même sur d’autres sites européens…

J.C. avec AFP
— 
Une rame de métro parisien
Une rame de métro parisien — Jacques Demarthon AFP

Ils voulaient kiffer graff leurs vacances. Deux touristes australiens, soupçonnés d’avoir tagué des rames de métro et de train à Paris, ont été interpellés lundi, a-t-on appris ce mercredi de source policière.

Les policiers de la Direction de sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP) ont interpellé les suspects, âgés de 36 et 28 ans, après qu’ils eurent tagué des rames de la SNCF et du métro. Des dégradations estimées à 8.000 euros.

Plusieurs photos de leurs œuvres

Dans leur chambre d’hôtel, la police a retrouvé une vingtaine de bombes de peinture et des photos numériques de leurs œuvres. Selon les enquêteurs, les deux hommes faisaient du «tourisme interrail» afin «de taguer sur l’ensemble du territoire européen».

Ils ont été déférés devant la justice mercredi et devaient faire l’objet d’une comparution immédiate en correctionnelle, à Paris, pour ces faits.