Sans-papiers, des listes sans valeur

© 20 minutes

— 

« Les listes comportent des noms sans aucun élément exploitable. L’état civil est approximatif... » La préfecture de Seine-Saint-Denis a indiqué, hier, que les listes de sans-papiers qui lui ont été remises, fin 2002, par la coordination 93 des sans-papiers en vue d’une régularisation, étaient inexploitables à 54 % faute de renseignements précis. Elle a ajouté que « la troisième liste de 1 500 noms déposée par l’association ne sera pas étudiée. » « Il n’y a aucune raison que la préfecture s’occupe de dossiers de personnes qui sont en dehors des clous, alors que, chaque jour, des dizaines de personnes font la queue pour déposer un dossier complet », a déclaré le préfet Michel Sappin.