Usines Center va ouvrir le dimanche dans les Yvelines

— 

La préfecture des Yvelines a annoncé jeudi avoir accordé une dérogation pour l'ouverture dominicale du centre commercial Usines Center de Vélizy-Villacoublay.
    "Une série d'arrêtés préfectoraux viennent d'autoriser, à titre dérogatoire, 120 commerçants d'Usine Center à Vélizy-Villacoublay à ouvrir le dimanche", a indiqué la préfecture dans un communiqué.
    La préfecture estime que ces commerces se trouvent dans une situation exceptionnelle car 30% à 40% de leur chiffre d'affaires est réalisé le dimanche, voire 45% ou 50% dans certains cas. Ces ventes ne peuvent être compensées par une augmentation de l'activité en semaine, en raison de la situation géographique d'Usine Center.
    Le risque de saturation des voies en cas de fermeture dimanche a aussi incité la préfecture a accordé cette dérogation. Le centre commercial accueille en effet une clientèle qui, dans sa grande majorité, ne réside pas à Vélizy-Villacoublay, mais vient des Yvelines, des Hauts-de-Seine ou de l'Essonne. Un report de la fréquentation du dimanche sur les fins de de journées en semaine est "physiquement impossible" et pourrait créer de très gros embouteillages et des problèmes de sécurité, relève la préfecture.
    Les commerçants ont en outre signé une "charte de bonne conduite" prévoyant que les salariés travaillant le dimanche se voient octroyer une contrepartie financière ou un repos compensateur.
    Selon la préfecture, cet arrêté "constitue une mesure tout à fait particulière liée aux spécificités de ce centre commercial qui emploie 300 salariés".
    Contacté par l'AFP, Jean-Patrick Grumberg, président de l'association des exploitants d'Usines Center s'est dit "soulagé de cette décision".
    "Cette dérogation légalise l'ouverture d'Usine Center le dimanche, mais dans les faits rien ne va changer pour le personnel. Nous ouvrons le dimanche depuis plus de 20 ans et le personnel ne s'est jamais plaint", a-t-il dit.
    Les salariés travaillant le dimanche reçoivent une prime journalière de 50% en moyenne, dont certains jusqu'à 100%, a affirmé M. Grumberg, ajoutant que "un ou deux commerces", sur 140 au total, n'en versaient pas du tout.
    Un arrêté préfectoral de dérogation au repos dominical avait déjà été obtenu en octobre 2003 par le centre commercial avant d'être annulé par le tribunal administratif de Versailles en mars 2005.
    La cour d'appel de Versailles (Yvelines) a ordonné en juin 2006 la fermeture de 64 commerces d'Usines Center, après l'appel de plusieurs organismes dont la Fédération de l'habillement (FNH).