Le plan local d'urbanisme de Delanoë attaqué par le préfet

©2006 20 minutes

— 

Le plan local d'urbanisme (PLU) de Paris a atterri mardi sur le bureau du président du tribunal administratif. Le préfet de Paris a en effet décidé de déposer un recours contre ce document, adopté le 12 juin par le Conseil de Paris. Il estime que « certaines dispositions essentielles » sont « non conformes » à la loi.

Le PLU prévoit d'interdire le changement d'affectation de certains locaux commerciaux, pour protéger le petit commerce, ou l'interdiction de démolir cinq mille bâtiments, en raison de leur intérêt patrimonial. Pour le préfet, il s'agit d'« atteintes à des principes de droit fondamentaux, à savoir le droit de propriété et la liberté d'entreprendre ».

Cette procédure a rendu Bertrand Delanoë furieux. « Le préfet a décidé de se lancer dans une opération politicienne. Il ne l'a pas fait à l'encontre de dispositions similaires à Bordeaux, à Boulogne-Billancourt ou Issy-les-Moulineaux », détenues par la droite, a-t-il fait remarquer hier. Le maire dénonce une « offensive politique », d'un préfet qui « agit manifestement sur ordre ». Le PLU reste applicable tant que le tribunal n'aura pas tranché. « Ce qui peut être long », a conclu Bertrand Delanoë.

M. Gruet