Grève des bus à Melun après deux agressions

©2006 20 minutes

— 

Deux tiers des 130 chauffeurs de bus de l'agglomération de Melun (Seine-et-Marne) ont cessé le travail hier soir pour protester contre des agressions dont ont été victimes deux de leurs collègues ce week-end. Samedi, à Melun, les vitres d'un bus ont été fracassées à coups de pierres et un chauffeur molesté. Dimanche, à Dammarie-lès-Lys, des jeunes cagoulés ont brisé une nouvelle fois des vitres et frappé la conductrice. Des enquêtes ont été ouvertes, mais aucune interpellation n'a eu lieu.