Des policiers accusés d'avoir humilié des Roms à Saint-Denis

©2006 20 minutes

— 

Les accusations sont graves. Des Roms du camp du Hanul à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) ont affirmé hier avoir subi des humiliations de la part de policiers de la PJ du département lors d'une opération vendredi. Selon Misa, le responsable du camp, « un policier a fait tomber à terre un homme, a mis son pied sur sa tête et a levé les bras pendant qu'un autre prenait des photos avec son téléphone portable ». Il a ajouté que « des policiers ont braqué leur pistolet sur la tête d'enfants, en rigolant ». Des caravanes auraient été détruites et les habitants du camp allongés de force sur le sol mouillé.

Selon une source judiciaire, « le parquet n'a pas été avisé d'éléments qui justifieraient l'ouverture d'une enquête ». Mais le député de Seine-Saint-Denis Patrick Braouezec (PCF), venu apporter son soutien aux Roms, a annoncé son intention de saisir la Commission nationale de déontologie de la sécurité. A l'issue de l'opération, deux hommes avaient été interpellés, puis relâchés, selon les Roms.