L’insertion, voeu de Sarkozy

©2006 20 minutes

— 

 Nicolas Sarkozy, président UMP du conseil général des Hauts-de-Seine, a réclamé de la « gentillesse » pour 2007, hier à l’occasion de ses voeux aux élus et aux personnalités du département. « La gentillesse, c’est important, j’ai mis du temps à le comprendre. » Il a aussi réclamé que les Français puissent avoir le choix à la présidentielle, contrairement à 2002 où « la présence de “quelqu’un” avait empêché le débat de prospérer ». Devant une salle comble, il a insisté sur les mesures sociales à poursuivre dans son département. « Le grand enjeu de l’année prochaine sera de faire baisser le nombre de compatriotes qui sont au RMI. » Pourtant, le nombre d’allocataires est resté stable en 2006,«un caillou dans ma chaussure », a-t-il concédé. Mais il s’est félicité que «plus de 43 % [aient] signé un contrat d’insertion ». Deuxième grand enjeu de 2007, « le logement, notamment en faveur des classes moyennes ». Il s’est réjoui que le nombre de logements sociaux financés ait fait un bond de 68%en 2006 par rapport à 2005. En revanche, avec 138 prêts à taux zéro accordés l’an dernier, cette mesure reste très limitée.

M. Bosredon