Paris connaît-il un hiver historiquement chaud?

Jérôme Comin

— 

Des Parisiens profitent du soleil le long du Canal Saint-Martin.
Des Parisiens profitent du soleil le long du Canal Saint-Martin. — S.ORTOLA / 20 MINUTES

L’hiver souffle le chaud et mais pas le froid cette année à Paris. Alors que le thermomètre affiche ce lundi 15 degrés celsius sur la capitale et que le week-end était baigné de soleil, la météo s’est montrée particulièrement clémente pour la saison en Ile-de-France.

Une douceur remarquable

Ainsi, Paris  a connu le troisième hiver le plus doux depuis 1900 et le début des observations météo en France. Avec par exemple 7,8°C de moyenne en janvier cette année. «C’est environ 2°C de plus que les moyennes traditionnelles», précise Julien Desplat, responsable des études climatologiques à Paris pour Météo France.

Dans le même temps, sur la période d’hiver météorologique, comprise entre le 1er décembre et le 28 février, la capitale a été épargnée par les épisodes de gel, nettement inférieurs aux normales saisonnières avec seulement 3 jours de gel contre 21 traditionnellement. «Ce qui est tout à fait remarquable, c’est que la capitale n’a connu jusqu’à présent aucune chute de neige durant cet hiver alors que la moyenne est normalement de 12 jours», relève le météorologue qui précise toute de même que ce phénomène n’est pas «exceptionnel» même si certains de ses confrères comme Thierry Fréret, journaliste météo pour iTélé, envisage déjà un hiver historique. 

Un ensoleillement jamais vu depuis 1938

Une situation d’autant plus étonnante qu’elle tranche avec les deux précédentes années où les épisodes de neige et de verglas, particulièrement longs et intenses, avaient semé le chaos dans les transports en commun et sur les routes de la région en décembre 2012 et janvier 2013.

Comment expliquer une telle douceur hivernale? Tout d’abord par la succession de tempêtes qui a balayé le pays en janvier et février et dont les vents en provenance de l’Atlantique ont porté une certaine douceur sur la capitale. Mais aussi grâce à un ensoleillement exceptionnel. «Durant le mois de décembre, Paris a bénéficié de 112 heures de soleil au-lieu des 21 heures que l’on connait en habituellement, détaille Julien Desplat. C’est du jamais vu depuis 1938, date à laquelle nous avons débuté les mesures d’ensoleillement.»

Hiver doux, été fou?

En revanche, si la fin de semaine s’annonce tout aussi clémente, il n’est pas impossible que la neige fasse son apparition dans le courant du mois de mars, précise le météorologue. «Et ce n’est pas parce qu’on a eu un hiver doux que l’on va bénéficier d’un bel été, assure Julien Desplat. Il n’existe pas aujourd’hui de liens scientifiques qui permettent de faire le lien entre les deux.» 

>> Une hirondelle s'envole dans le ciel? Vos plantes fleurissent déjà ou votre tortue sort de terre? Envoyez-nous par écrit, par photos ou vidéos les signes qui, selon vous, annoncent l'arrivée d'un printemps précoce à contribution@20minutes.fr