Jouan va du «287» au pilori

©2006 20 minutes

— 

Le tribunal de Bobigny (93) a condamné hier à deux ans de prison avec sursis Dominique Jouan, organisateur des soirées de la boîte de nuit le « 287 » en 2002 et 2003. Dans cette discothèque d'Aubervilliers, dont le chanteur Jean-Luc Lahaye était à l'époque propriétaire, la drogue foisonnait, consommée en grande quantité et dans chaque recoin du lieu. Le tribunal a donc assorti son jugement d'une amende de 10 000 e et d'une interdiction de gérer un établissement de nuit pendant cinq ans. Dix mois de prison avaient été requis contre Jouan, qui a décidé de faire appel.

Par ailleurs, des peines ferme jusqu'à vingt mois ont été prononcées contre quatre prévenus, dont des vigiles qui rackettaient les dealers. Ils ne devraient toutefois pas retourner en prison compte tenu de la période de détention provisoire déjà effectuée et des remises de peine.