En taxi à moto, les riches dépassent les autos

©2006 20 minutes

— 

Un avion à prendre mais il est déjà 19 h, l'heure de pointe. Pour contourner le problème, la moto-taxi, un concept récent, est en passe de devenir une vraie solution en région parisienne. Le secteur connaît une progression fulgurante ces dernières années.

Entreprise pionnière dans ce domaine, HKS Motojet s'est imposée comme leader sur le marché francilien, talonnée par City Bird. Depuis trois ans, leur chiffre d'affaires connaît une croissance de 70 à 80 % par an. « Le bouche à oreille a entraîné une véritable explosion de la demande. Il y a fort à parier que l'avenir du taxi passera par ce mode de transport », assure Cyril Masson, directeur de City Bird. Qui l'eût cru ? William Such, gérant de HKS Motojet, se rappelle « avoir connu un démarrage difficile en 1999. La moto souffrait alors d'un manque de confiance du public. »

Pour l'heure, les motos-taxis restent l'apanage d'une clientèle aisée composée de responsables, cadres supérieurs, professions libérales et people. Et pour cause, les tarifs forfaitaires pratiqués ne sont pas vraiment bon marché. Il faut compter de 25 à 30 e pour une course dans Paris intra-muros quelle que soit la distance. Idem pour un trajet Paris-banlieue. Quant aux aéroports, l'accès à Orly depuis la capitale est facturé 50 e et Roissy entre 60 et 70 e.

Christophe Ponçon, directeur d'un laboratoire de crème après-soleil, est client régulier depuis deux ans de HKS Motojet. Il utilise leurs services à raison de trois à quatre fois par semaine. « Objectivement, le taxi à moto est un service onéreux, mais il offre un tel gain de temps que je ne peux plus m'en passer. J'ai prévu quatre rendez-vous cet après-midi. Avec une voiture, ce serait plus compliqué », assure cet homme pressé.

Jean-Baptiste Ferrière

Le périmètre d'intervention des entreprises de motos-taxis se répartit entre Paris-aéroport (60 %), Paris intra-muros (30 %) et Paris-proche banlieue (10 %). Les pics d'activité quotidiens se situent aux alentours de 8 h et de 19 h.