Un phare pour la Défense

©2006 20 minutes

— 

Annoncé en juillet dernier, le plan de relance du quartier d'affaires de la Défense a affiché ses ambitions hier. L'aménageur commercial Unibail a présenté le lauréat du concours international d'architecture pour la cons-truction d'une tour-phare dans le quartier d'affaires. L'Américain Thom Mayne, de l'agence Morphosis, a surpris avec sa tour « organique », habillée d'une « seconde peau » et dont la mission sera de « recomposer le paysage urbain pour qu'il soit plus lisible aux piétons ». Située entre le Cnit et le boulevard circulaire, elle veut devenir un trait d'union dans le quartier. Thom Mayne annonce aussi des ambitions écologiques, avec un parc d'éoliennes au sommet, qui fourniront« de l'électricité cinq mois par an ». Moyennant 800 millions d'euros, la tour sera livée en 2012.

Avec ses 300 m de hauteur, elle sera la plus haute du quartier. Mais Unibail n'a pas cherché à battre des records. Plusieurs projets à travers le monde dépassent les 500 m. Certains devraient même atteindre les 800 m.

Il n'empêche que cet immeuble devrait jouer le rôle de tour signal tant désirée par les ministres Nicolas Sarkozy et Dominique Perben lors de l'annonce du plan de relance du quartier d'affaires. Ce plan prévoit de rénover ou reconstruire 20 % des tours de la Défense, et de construire 300 000 m2 de bureaux d'ici à 2013. Cette nouvelle tour en accapare déjà 130 000 ! L'objectif est de renforcer l'attractivité de la Défense et de le maintenir parmi les meilleurs quartiers d'affaires d'Europe. Or, selon les deux ministres, Londres a attiré le quart des implantations de sièges sociaux et plates-formes tertiaires d'Europe lors des cinq dernières années, contre 5 % pour l'Ile-de-France.

Mickaël Bosredon