Les dépenses de la région Ile-de-France dans le viseur

Oihana Gabriel

— 

Jean-Paul Huchon a présenté ses vœux jeudi dernier en compagnie de ses vice-présidents de l'Ile-de-France.
Jean-Paul Huchon a présenté ses vœux jeudi dernier en compagnie de ses vice-présidents de l'Ile-de-France. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Peut mieux faire. Le conseil régional, présidé par Jean-Paul Huchon (PS), a reçu ce lundi des encouragements de la part du Conseil économique, social et environnemental d’Ile-de-France (Ceser)… mais aussi des remontrances sur ses dépenses. L’étude des comptes pour l’année 2012 livre un bilan en demi teinte: si le budget exécuté, 4,607 milliards d’euros, est inférieur à celui qui a été voté (167 millions de moins), il dépasse tout de même le budget 2011 de 39 millions d’euros.

Limiter le recours à l’emprunt

Le Ceser félicite la région pour sa volonté de maîtrise de l’endettement, un facteur risque qui a déjà affecté de nombreuses collectivités, notamment la Seine-Saint-Denis qui a du mal à se remettre des emprunts toxiques. Le recours à l’emprunt a ainssi diminué de 88 millions d’euros par rapport à 2011.

Trop de dépenses de fonctionnement

Mais l’avis se montre sévère sur les dépenses de fonctionnement: «Le Ceser constate, comme l’éxécutif régional, la poursuite de la hausse des dépenses de fonctionnement malgré ses appels réitérés à la maitrise de celles-ci.» En comparant avec 2011, les dépenses d’investissement ont baissé de 73 millions d’euros (- 4,3%),  alors que le fonctionnement grimpe de 83 millions d’euros ( 3,4% par rapport à l’an passé). Le conseil régional est donc prié d'alléger son budget à l'avenir.

«L’augmentation des dépenses de fonctionnement n’est pas une fatalité», conclut le Ceser qui encourage le conseil régional à poursuivre les audits et évaluations des politiques menées.