Le Val-de-Marne prioritaire pour le métrophérique

©2006 20 minutes

— 

Dans le Val-de-Marne, on l'appelle Orbyval. Sur le plan régional, il est nommé Métrophérique. Deux appellations pour un même projet : la création d'un métro en rocade de Paris, offrant une desserte de banlieue à banlieue. Un programme estimé à dix milliards d'euros, qui serait réalisé par tronçon. Et il semblerait que le Val-de-Marne soit prioritaire. De l'avis de la RATP, du département et de la région.

Christian Favier, président du conseil général du Val-de-Marne, est confiant. Il a rencontré Pierre Mongin, le nouveau président de la RATP, il y a trois semaines, qui lui a « confirmé que la priorité, c'est le Val-de-Marne ». Anne-Marie Idrac (ex-présidente de la RATP nommée à la SNCF) était également de cet avis. Christian Favier défend un tracé « en zone dense, qui relierait Fontenay-sous-Bois à Cachan en passant par Nogent, Créteil, Maisons-Alfort, Vitry et Villejuif ». Actuellement, ce trajet ne peut se faire que par de nombreuses correspondances en bus.

Au conseil régional, le président Jean-Paul Huchon (PS), confirme : « Les Val-de-Marnais sont assez bien équipés en transports pour aller vers Paris, mais ont du mal à se déplacer dans leur propre département. » Il compte « mettre ce tronçon à l'étude dans le futur schéma d'aménagement de l'Ile-de-France » et ne s'opposera pas « à inscrire des crédits d'étude pour cette portion au futur contrat de projet 2007-2013 ».

Magali Gruet