Alstom aura bien sa part

©2006 20 minutes

— 

Le constructeur ferroviaire canadien Bombardier, qui vient d'obtenir le contrat de remplacement des trains de banlieue parisienne, pourrait en rétrocéder 40 % à Alstom selon Les Echos d'hier. Le quotidien explique que, selon une source proche du dossier, « Alstom pourrait assurer un plan de charge important dans son usine de Reichshoffen, en Alsace, spécialisée dans l'ingénierie et le montage ».

Hier, au cours de sa conférence de presse mensuelle, le Premier ministre, Dominique de Villepin, s'est quant à lui dit « convaincu que c'est bien ce qui se fera », sans pour autant citer de chiffres. Bombardier avait déjà assuré vouloir associer son concurrent « de manière très significative » pour cet immense chantier qui coûtera au total près de 4 milliards d'euros à la SNCF et au Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif), dont 2,7 milliards de matériel roulant.