Une œuvre d’art en forme d’affiche de concert mythique fait polémique

Oihana Gabriel

— 

Une affiche pour de faux concerts rue Beaubourg à Paris, le 5 juin 2013.
Une affiche pour de faux concerts rue Beaubourg à Paris, le 5 juin 2013. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Si vous aviez noté «concert magistral à l’Elysée Montmartre» dans votre agenda au 2 juillet, sachez qu’un hoax peut désormais prendre la forme d’une affiche placardée dans tout Paris. Bien des questions entourent encore ce phénomène. Seule certitude: le concert n’aura pas lieu. L’affiche avait pourtant de quoi faire baver bien des Parisiens : Daft Punk, Phoenix, Air, Justice, Cassius, Kavinsky réunis pour une date unique, le mardi 2 juillet… à l’Elysée Montmartre. Petit hic, la célèbre salle de concert a pris feu en mars 2011 et n’a toujours pas rouvert. Alors coup de pub pour un lieu mythique qui attend toujours de savoir si les travaux permettront à l’Elysée Montmartre de renaître de ses cendres? Réclame facile pour des groupes déjà omniprésents sur le Toile? Mauvaise blague d’un fan?

A l’Elysée Montmartre, on déplore la démarche. «On a entendu parler de ces affiches par un ami à la Biennale de Venise, explique Arnaud Lavergne de Garance, qui s’occupait de la salle avant l’incendie. Très vite, les appels depuis l’Italie sont arrivés au standard, aujourd’hui débordé.»

Une œuvre d’art dont l’auteur est inconnu

«Je me suis douté que c’était une œuvre d’art, reprend Arnaud. On a entendu dire que c’était André, artiste de street art, qui fait partie de l’agence de publicité La Clique qui en était à l’origine.»

Mais contactée par 20Minutes, l’agence assure que «le bruit court dans Paris que les affiches sont l'œuvre d'André, mais ce n'est pas le cas…»

Et Garance de regretter qu’une œuvre d’art enfonce le couteau dans la plaie. Car l’ancien temple de la musique affiche toujours une façade noircie. Les experts, passé il y a un mois seulement devraient bientôt rendre leurs conclusions sur l’avenir de l’Elysée Montmartre, un lieu qui restera à visée culturelle. 

Victimes

«Indirectement on est les victimes et ça nous fait de la peine, c’est notre salle et on l’a perdue, regrette Arnaud. Pour nous, ça n’a rien de rigolo. Des propriétaires menacent de porter plainte parce que leur mur, qui vient parfois d’être repeint, est couvert de ces affiches. Et demandent à Garance de payer le nettoyage.»

L’œuvre d’art n’est donc pas du goût de tout le monde… Chez Ed Banger, le label de Justice, les fausses affiches annonçant ce concert mythique n’ont pas inquiété outre mesure. «J’ai vu les photos sur Instagram, raconte Raphaël membre du label. Les gens comprennent vite que le concert n’aura pas lieu à la fois avec les noms avancés et le lieu fermé avec l’incendie. Je ne vois pas trop l’intérêt…»

Un fan se revendique auteur de la fausse affiche

Sur twitter, c’est un grand fan de Daft Punk qui s’autoproclame auteur des affiches. Surnommé Daftworld, l’internaute affiche dès le 31 mai

Contacté mercredi après-midi, l’internaute a assuré qu'il n'était pas l'auteur: «J'ai relayé l'information, d'ailleurs reprise par Kavinsky, mais je n'ai pas collé les affiches.. C'est sûrement un artiste qui voulait faire parler de lui, sans doute sans mauvaise intention mais il risque d'avoir des problèmes».