A la recherche de vestiges gaulois sur l'île de la Cité

ARCHEOLOGIE Pendant six mois, des fouilles archéologiques sont menées sur le site de la Préfecture de police de Paris pour mieux connaître son histoire...

Alexandra Luthereau

— 

Chantier de fouilles archéologiques de INRAP sous le bâtiment de la Préfecture de police de Paris, le 3 juin 2013.
Chantier de fouilles archéologiques de INRAP sous le bâtiment de la Préfecture de police de Paris, le 3 juin 2013. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Paris possède encore des secrets à percer. L’un d’entre eux, qui suscite le débat chez les archéologues, est de savoir si le peuple des Parisii, nos ancêtres les Gaulois, occupait l’Ile de la Cité avant la domination romaine. Car si César évoque dans ses écrits que la Lutèce gauloise se trouvait sur une île, aucun vestige des Gaulois n’a été trouvé sur le site aujourd’hui occupé par la Préfecture de police de Paris. Le terrain de fouilles occupant 300 mètres carré et profond de 4 mètres va peut-être permettre d’avoir de nouveaux éléments d’information.

Les ruines des fondations de l’abbaye de femmes du VIIe siècle consacrée à St Eloi, devenue église sous différentes bénédictions au fil des siècles avant d’être détruite au XVIIe, émergent à ciel ouvert. Les archéologues grattent le sol. A chaque couche géologique correspond une période de l’histoire qui révèle objets, pièces de monnaie, céramiques mais aussi... des ossements humains datant du Moyen-Age. Mais pour l’instant, pas de traces de Gaulois.
 

Recueillir des indices

«Notre boulot c’est de recueillir des indices et pas seulement de faire de grandes découvertes», explique Xavier Peixoto, le directeur de ces fouilles pour minimiser les attentes sur l’éventuelle preuve irréfutable que la Cité des Parisii ait été implantée sur l’île de la Cité et non pas dans la boucle de la Seine à Nanterre, comme certains archéologues l’avancent.
 
Depuis mi-avril, l’institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) a investi l’emplacement situé au 3 rue Lutèce où sera érigé le nouveau hall d’accueil de la Préfecture de police. Pendant six mois, quatre archéologues et un anthropologue vont essayer d’établir la chronologie géologique et déterminer les actions humaines du lieu entre le début de notre ère et le 18e siècle pour reconstituer l’histoire du site.
 

Portes ouvertes le week-end des 8 et 9 juin

«C’est maintenant ou jamais de découvrir ce site», annonce un des responsables de l’Inrap. L’île de la Cité est un site archéologique remarquable par l’épaisseur de sa couche stratigraphique et par la rareté des fouilles qu’il est possible d’y faire. Et dès septembre, le site sera recouvert d’une dalle de béton sur laquelle se dressera le prochain hall d’accueil tout en verre. En attendant, le public pourra se rendre aux journées portes ouvertes les 8 et 9 juin prochains, de 10h à 18h, pour profiter d’une exposition sur le métier d’archéologue, et de commentaires des fouilles par un spécialiste. De quoi en savoir un peu plus sur l’histoire de Paris...