Vidéo truquée: Jean-François Legaret porte plainte au pénal

PRIMAIRE UMP Le candidat dénonce, sans preuve, un piratage des fichiers UMP à son détriment...

Alexandre Sulzer

— 

Jean-François Legaret à Paris, le 10 janvier 2013, à la Cour des comptes.
Jean-François Legaret à Paris, le 10 janvier 2013, à la Cour des comptes. — WITT/SIPA

Il l’avait déjà glissé à quelques journalistes mercredi, mais Jean-François Legaret, maire du 1er arrondissement et candidat à la primaire UMP a expliqué jeudi plus longuement lors d’une conférence de presse pourquoi il comptait porter plainte contre X pour faux et usage de faux. Un véritable acte de guerre alors que le vote électronique doit commencer vendredi et se poursuivre jusqu’à lundi.

En cause, une vidéo prise en 2007 qui circule sur Internet et qui montre Jean-François Legaret participant à une réunion de GayLib, mouvement homosexuel alors associé à l’UMP, au QG de Nicolas Sarkozy rue d’Enghien. L’élu y dit son soutien à l’union civile pour les couples homosexuels, alors portée par le candidat UMP à la présidentielle. Le commentaire de la vidéo assure que Jean-François Legaret, qui a participé activement à la Manif pour tous, est donc un «imposteur» et qu’il soutient GayLib «pour le mariage homo, la PMA, la GPA, … la totale!»

Des fichiers piratés?

Jean-François Legaret assure que le fichier UMP élargi [comprenant la liste des adhérents actuels ainsi que ceux n’ayant pas renouvelé leur cotisation] a été «piraté» afin d’assurer une large diffusion de cette vidéo. «Je ne sais pas si c’est avec des complicités internes ou s’il s’agit d’un piratage extérieur», précise-t-il. «Plus grave encore», le fichier des inscrits à la primaire aurait été aussi piraté. Une affirmation totalement démentie par la fédération UMP de Paris. Le candidat, lui,en veut pour preuve le fait que «des gens qui s’inscrivent ce matin reçoivent instantanément ce message» avec la vidéo le mettant en cause [un journaliste de 20 Minutes inscrit ce matin n’a rien reçu ni une autre inscrite depuis le 7 mai]. Il a également fait état de témoignages selon lesquels le site d’inscription «fonctionne mal» à cause d’une «saturation» [20 Minutes en a fait une expérience contraire].

Que Goasguen «la ferme!»

«Je demande que l’UMP sanctionnent ces propos et ceux qui feront usage de ce faux», a poursuivi le maire d’arrondissement qui a mis en cause directement le maire du 16e arrondissement Claude Goasguen. E-mail à l’appui, il a montré que ce dernier, soutien de Nathalie Kosciusko-Morizet, avait contribué à la diffusion de la vidéo. Il est «passible des poursuites», a menacé Jean-François Legaret, demandant à son collègue «qu’il la ferme».

«Je crains que ça fasse du tort à la sincérité du scrutin», a poursuivi le candidat qui n’exclut pas un recours une fois les résultats connus – «on verra bien» - d’autant que les inscriptions seront possibles jusqu’à lundi 15h. «Je crains le pire», a encore lancé Jean-François Legaret qui précise toutefois n’avoir «aucune présomption a priori» contre la fiabilité informatique du système de vote. Ne craint-il pas d’apparaître comme le diviseur et le mauvais joueur? «C’est une affaire d’honneur», répond-il.