Trente ans de prison pour le braqueur de Cergy

©2006 20 minutes

— 

Habib Mezaoui a écopé samedi de trente ans de réclusion criminelle assortie d'une période de vingt ans de sûreté, soit deux ans de moins que les réquisitions de l'avocat général. L'homme, âgé de 32 ans, comparaissait devant la cour d'assises du Val-d'Oise pour le meurtre de trois personnes, lors du braquage d'une Caisse d'Epargne du centre commercial des Trois-Fontaines, à Cergy.

Les faits remontent au 11 août 2001. Habib Mezaoui avait alors tiré sur le directeur de la banque, sur un conseiller financier et sur un homme à qui il voulait voler la voiture. Il avait également retenu quatorze personnes en otages et en avait blessé six autres par balles. Vendredi, lors de l'audience, la veuve du directeur a fait part de sa douleur : « Combien de fois en me réveillant le matin, j'ai craqué. » De son côté, la fille du conseiller financier a déclaré, en fixant le prévenu : « Tu m'as pris mon père pour toujours. »

Habib Mezaoui a plaidé l'irresponsabilité, deux expertises psychiatriques sur trois concluant que son discernement était « aboli » au moment des faits. Ses avocats réclamaient qu'il aille à l'hôpital plutôt qu'en prison. Mezaoui compte désormais faire appel.