Une idée lumineuse pour la vie nocturne des animaux

— 

Dans les villes, mais aussi à la campagne, la pollution lumineuse a aboli la nuit noire. Pourtant, des espèces animales et végétales dépendent de l'obscurité. Pour les aider, l'association Noé Conservation lance jeudi une charte à destination des collectivités locales pour les inciter à éclairer leur ville sans déranger la vie nocturne. Une première expérience a été réalisée à Longjumeau (Essonne), dans le parc Nativelle. «Nous voulions mettre le parc en valeur par la lumière en intégrant la lutte contre les nuisances lumineuses et en gardant notre objectif d'économies d'énergie», explique Sandrine Gelot-Rateau, la maire de Longjumeau. Une étude, réalisée en partenariat avec Noé Conservation, a été réalisée pour identifier les zones devant rester sombres, notamment pour préserver les habitations des oiseaux. Et grâce à cet éclairage au LED, la ville table aussi sur une économie d'énergie de 35 %. Audrey Chauvet