Des quartiers sous surveillance

— 

«Dans les quartiers les plus concernés de la capitale, la présence policière a été renforcée.» Questionné lundi en Conseil de Paris par les élus PCF et EELV concernant les violences commises récemment à l'égard de couples homosexuels, le préfet de Paris a affirmé avoir pris des mesures. «De plus, les services de renseignement, sont particulièrement attentifs aux réseaux sociaux et, de manière plus confidentielle, surveillent l'activité et les intentions éventuelles des groupes les plus extrémistes», a ajouté Bernard Boucault.