Arménie : l'expo Loti révisée

©2006 20 minutes

— 

L'honneur est sauf. Alors que l'Année de l'Arménie vient de démarrer et que les députés examinent ce matin une proposition de loi visant à pénaliser la négation du génocide arménien (lire p. 10), un musée de la Ville de Paris, celui de la Vie romantique, consacre une expo à Pierre Loti. Or, jusqu'il y a quelques jours, rien dans cette exposition, « Fantômes d'Orient », et largement consacrée à la turcophilie de l'auteur, ni dans le catalogue préfacé par Bertrand Delanoë, ne rappelait les propos révisionnistes de celui-ci, tel : « Les Arméniens sont en Turquie comme des vers rongeurs dans un fruit, drainant à eux tout l'or, par n'importe quel moyen, par l'usure surtout. » Devant l'émoi suscité, un rajout a été fait et les conférencières priées de le mentionner. La Ville de Paris tient à rappeler que « jamais un maire de Paris n'a été aussi proche des Arméniens de la ville ».

M. H.